Faut-il jeter le concert party aux orties ?

26/03/2012
Faut-il jeter le concert party aux orties ?

Le concert party, genre théâtral populaire très en vogue au Togo après les indépendances, a connu un déclin irréversible à partir des années 90.A l’occasion de la première édition du Festival « Plumes Francophones », un débat avait été organisé sur cette question avec la projection du film « Le Principe d’Asihu » du chercheur français Alain Ricard ; un film justement consacré à un groupe mythique de concert-party, le Happy Star, disparu il y a 30 ans.

Le film avait suscité la polémique au sein des jeunes dramaturges et comédiens togolais, dont certains à l’instar de Marc Agbedjidji, estiment « has been » le concert-party. 

Mais d’autres créateurs contemporains s’inspirent du concert-party pour créer une esthétique nouvelle. 

C’est le cas de Frédéric Gakpara, d’Hubert Arouna et de Kangni Alem.

Deux visions totalement opposées, que « Plumes Francophones » se propose d’explorer en compagnie des créateurs.

Retour sur le concert party !

Causerie débat à l’Institut Français du Togo

Mardi 27 mars 2012 à 18h

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

French cancan sous les tropiques

Culture

Fin d’année en beauté au Togo. La troupe du Moulin Rouge, le célèbre cabaret parisien débarque à l’hôtel Radisson Blu de Lomé.

Un nouveau monde

Tech & Web

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, est l’invitée jeudi des Thursday’s Private Afterwork (TPA),