Fin de la visite d’Irina Bokova à Lomé

08/06/2012
Fin de la visite d’Irina Bokova à Lomé

Irina Bokova, la directrice générale de l’UNESCO, a achevé vendredi une visite officielle de 24h au Togo au terme de laquelle elle a invité le président Faure Gnassingbé à se rendre au siège de l’organisation à Paris ; la date sera fixée ultérieurement.

Mme Bokova et le Premier ministre, Gilbert Hounbgbo, ont signé un communiqué conjoint qui précise les nouveaux axes de coopération entre le Togo et l’institution onusienne (photo).

Dans la matinée, la directrice générale de l’UNESCO s’était rendue à Glidji-Kpodji et à Adjodrafo, vestiges tragiques de la traite négrière. 

Voici le communiqué conjoint

A l’invitation de son Excellence, Monsieur Faure Gnassingbé, président de la République Togolaise, chef de l’Etat, la Directrice générale de l’UNESCO, Madame Irina Bokova, a effectué une visite officielle en République Togolaise, les 7 et 08 juin 2012

Au cours de son séjour, la Directrice générale a été reçue en audience par le chef de l’Etat, qui a salué les actions qu’elle mène en faveur de la paix et du gouvernement depuis son élection en octobre 2009. Le chef de l’Etat a également noté avec satisfaction le soutien que l’UNESCO continue d’accorder à l’Afrique et à l’égalité des genres dans son programme.

Les deux très hautes personnalités ont procédé à des échanges de vues sur des questions d’intérêt commun et sur le renforcement de la coopération entre la République Togolaise et l’UNESCO dans les domaines de l’éducation, de la science, de la culture, de la communication, du genre et du renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie.

Dans le domaine scientifique, le Président de la République a remercié l’UNESCO pour avoir, en juin 2011, décidé d’inclure le complexe Oti-Kéran/Oti-Mandouri au sein du réseau mondial de réserves de biosphère.

En matière d’éducation, le chef de l’Etat a saisi cette occasion pour exprimer sa reconnaissance à l’UNESCO pour avoir créé, à l’Université de Kara en février 2010, la Chaire UNESCO en technologies de l’information et de la communication (TIC) et de développement de l’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest, portant ainsi à 7 les chaires UNESCO créées au Togo depuis 1995 dans les institutions d’enseignement supérieur du Togo, leur donnant ainsi le rayonnement régional et international de premier plan.

En ce qui concerne la culture, le Chef de l’Etat a témoigné sa gratitude à l’UNESCO pour le soutien qu’elle apporte au Togo depuis 2007 à la mise en place du projet la « Route de l’à l’UNESCO pour le soutien qu’elle apporte au Togo depuis 2007 à la mise en place du projet la « Route de l’esclave » dans la région maritime et à la matérialisation de certains vestiges de sites esclavagistes à l’intérieur du pays, pour combler, ainsi, le chaînon manquant entre Cape Coast au Ghana et Ouidah au Bénin, contribuant, en conséquence, à la promotion du tourisme culturel.

La Directrice générale, pour sa part, a tenu à remercier le chef de l’Etat pour le soutien constant du Togo à l’idéal de l’UNESCO et a réitéré la disponibilité de l’UNESCO à coopérer étroitement avec le pays dans les domaines de l’éducation, de la science, de la culture et de la communication.

Elle s’est félicitée des progrès significatifs enregistrés par la République Togolaise dans les domaines du développement économique et a salué les efforts considérables du chef de l’Etat en matière de réconciliation nationale, de la consolidation de la paix, de la démocratie et de l’Etat de droit, gages d’un développement durable.

Elle a également exprimé son appréciation de la coopération étroite existant entre l’UNESCO et l’UEMOA, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur et l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Abordant les questions internationales, les deux très hautes personnalités se sont préoccupées des nouvelles menaces à la paix et à la sécurité dans le monde et ont lancé un appel pressant pour la promotion de la culture de la paix, de la démocratie, du respect des libertés fondamentales et ses droits de l’homme.

Ces entretiens, empreints de cordialité et de convivialité, ont permis aux deux très hautes personnalités de constater avec satisfaction leur parfaite identité de vue sur toutes les questions évoquées. Elles ont réaffirmé leur volonté de raffermir les relations privilégiées qui ont toujours existé entre l’UNECO et le Togo.

En outre, la Directrice générale a eu des entretiens avec son Excellence, Monsieur le Premier ministre, chef du Gouvernement, qui leur ont permis de faire le tour des questions d’actualité intéressant les deux parties.

Elle a également eu une séance de travail avec une délégation des Ministres en charge des domaines de compétence de l’UNESCO, conduite par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, président de la Commission nationale pour l’UNESCO.

Lors de cette séance de travail, la partie togolaise a fait le bilan de la coopération avec l’UNESCO.

Les deux parties se sont félicitées du bilan positif reflétant l’excellente relation de coopération entre l’UNESCO et le Togo.

La partie togolaise a tenu à remercier la Directrice générale des efforts faits par l’UNESCO depuis le biennium 2010-2011 dans la mobilisation des ressources extrabudgétaires ayant permis la mise en œuvre des projets tels que : le projet Cap EFA, renforcement des capacités en vue de l’amélioration de la qualité de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle au Togo, le projet Campus virtuel africain, le projet de renforcement des capacités de l’Observatoire togolais des médias, l’appui à l’élaboration d’un plan stratégique pour la mise en œuvre de la politique culturelle au Togo et l’inventaire général du patrimoine culturel immatériel du Togo. Cependant elle a tenu à indiquer un certain nombre de domaines dans lesquels elle souhaiterait bénéficier encore davantage du soutien de l’UNESCO. Il s’agit notamment, de :

-        l’appui au renforcement des capacités dans le système éducatif togolais ;

-        l’appui aux chaires UNESCO et aux possibilités d’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans le système éducatif togolais ;

-        le renforcement des capacités des journalistes et des médias pour leurs activités en périodes pré-électorale et post-électorale ;

-        le renforcement du projet Campus virtuel africain ;

-        l’appui à la recherche et à l’équipement des laboratoires des universités du Togo ;

-        l’appui à l’éducation à la culture de la paix ;

-        l’appui à l’approvisionnement du projet « la route de l’Esclave » ;

-        le renforcement des capacités des acteurs de la chaîne de l’image et du son prévu par le code du cinéma togolais ;

-        la promotion de l’équité et de l’égalité de genre.

La Directrice générale a assuré la partie togolaise que ces différents projets seraient examinés avec la plus grande attention et a indiqué la disponibilité de l’UNESC, dans le cadre de l’action de la communauté internationale, y compris le système des nations unies en République Togolaise, à apporter son appui dans ses domaines de compétence, notamment par la mobilisation des ressources extrabudgétaires.

Au cours de son séjour, la Directrice générale a eu l’opportunité de visiter, sur la côte maritime, certains vestiges de sites de la traite négrière mis en valeur dans le cadre du projet « la Route de l’Esclave » avec l’appui de l’UNESCO.

Au terme de sa visite au Togo, son Excellence, Madame Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a exprimé à son Excellence Faure Gnassingbé, Président de la République, a pour Gouvernement et au peuple togolais, toute sa gratitude pour l’accueil chaleureux et toutes les délicates attentions dont-elle-même et sa délégation ont fait l’objet au cours de cette visite.

Elle a invité le chef de l’Etat à effectuer une visite au siège de l’UNESCO à Paris. Cette invitation a été acceptée avec grand plaisir et la date de cette visite sera fixée d’un commun accord par voie diplomatique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.