Hommage aux résistants

11/02/2013
Hommage aux résistants

Un colloque international rassemblant des historiens et des chercheurs de plusieurs universités africaines s’est ouvert lundi à Lomé pour évoquer le rôle des résistants à l’époque coloniale (1884-1960).

50 ans après les indépendances africaines, des zones d’ombres persistent dans l’histoire, celle du Togo en particulier, concernant les figures emblématiques qui se sont opposées à l’ordre colonial, souligne le professeur Nicoué Gayibor de l’Université de Lomé,  président du Comité d’organisation du Colloque.

« Aujourd’hui, ces résistants sont simplement oubliés, leurs noms ne figurent dans aucun livre d’histoire, ni sur aucun monument.  Notre devoir en tant qu’historiens est de rétablir la vérité des faits », poursuit-t-il.

Au Togo, plusieurs héros de la résistance sont bien connus.  On peut citer Nabiéma Asabie, souverain des Anoufom de Mango, tombé sous les balles des soldats allemands, Kokouvina d'Atakpamé, Aja Kpoyizoun, Anyigbafio de Tado, pourchassé, arrêté puis exilé et interné au Gabon.

Une stèle sera inaugurée à Tado commémorant le centenaire du décès d'Aja Kpoyizoun. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.