« Il faut lutter contre la piraterie au Togo »

11/02/2007
« Il faut lutter contre la piraterie au Togo »

La vedette de la chanson togolaise King Mensah a officiellement lancé le 27 janvier à Lomé, son cinquième album. Dénommé "Yétonam" (ce qui signifie Dieu a répondu à mon appel en langue Ewé), ce nouvel opus comprend 10 titres largement inspirés de philosophie, de sagesse et de croyance. Au cours d'un entretien accordé à republicoftogo.com, le chanteur dénonce la piraterie. Un sérieux problème au Togo qui pénalise l'ensemble des artistes.

##S_B##Est-ce un hasard pour King Mensah de se retrouver dans la Musique?

Ce n'est pas le hasard. Je suis né dans une famille artistique, mes parents chantaient. Très jeune j'ai été initié. Je pourrai dire que je ne m'attendais pas à atteindre ce niveau. Mais, c'est le travail bien fait qui me place aujourd'hui à ce niveau et je continuerai à me battre.

 

Etes-vous satisfait aujourd'hui de votre travail?

 

J'ai encore beaucoup de choses à faire valoir. Je n'ai pas deproducteur et j'essaie toujours de me batte. J'ai aujourd'hui un vaste projet et je m'occupe de 25 orphelins. Si je dis que je ne suis pas fier, cela veut dire que je suis ingrat vis-à-vis de mon créateur.

 

Pourquoi "King" a beaucoup loué Dieu dans son dernier Album?

 

Ce n'est pas une particularité. J'ai toujours glorifié Dieu dans mes chansons. Même dans mon premier Album, j'ai chanté le créateur. Moi j'ai ma manière de chanter Dieu, le créateur qui m'aide. Je reconnais qu'il existe une force, un créateur et j'ai toujours chanté son nom.

 

On ne retrouve pas votre rythme préféré, le Kamou, dans le nouvel album. Pourquoi ?

 

Sur mon premier Album, je n'avais pas fait le kambou. Ce rythme était présent sur mon 2è, 3è et 4è album. Sur le 5è il n'y pas Kamou. Je ne veux pas être prisonnier d'un rythme.

Qu'est-ce qui a motivé King Mensah à implanter une maison de distribution à Lomé?

 

Au Togo, nous avons un problème. Il n'y a pas de maison de distribution, alors qu'il y a plein d'artistes. Et les pirates profitent de ce vide pour nous faire du mal. Je sais que c'est très difficile, mais je suis convaincu de réussir.

 

Aujourd'hui, les pirates mettent en péril les artistes togolais. Que faut-il faire pour les contrecarrer?

 

Le gouvernement doit nous aider. Il faut structurer le marché de la distribution et il faut que d'autres artistes créent eux aussi des maisons de distribution.

J'ai aussi initié un projet visant à habiller certains jeunes (avec la griffe "King Mensah Distribution") qui vont sillonner les rues de Lomé avec mes oeuvres. Ils iront dans les magasins et boutiques, afin de vendre les cassettes et le CD main à main en s'inspirant des propres méthodes des contrefacteurs.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.