La culture, parent pauvre du budget national

07/03/2008
La culture, parent pauvre du budget national

Au moment où se déroulent cette semaine à Lomé, deux manifestations culturelles majeures, notamment le festival des arts Plastiques « Ewole »,  du designer Kossi Assou et le défilé de mode « Alopka » de Nini Noué alias Ayannick, le ministre de la Communication et de la Culture, Cornelus Aidam, a reconnu jeudi l'incapacité de son ministère à soutenir efficacement ces initiatives culturelles. « Vous savez que dans la plupart de nos jeunes pays, la culture est le parent pauvre du budget national.

« Cela explique que nous ne disposons pas des moyens financiers pour soutenir toutes ces initiatives aussi novatrices que celles de l'art ou de la mode » a-t-il reconnu. Le ministère se voit obligé de limiter son appui à l'assistance technique et à la caution des projets privés auprès des bailleurs de fonds pour leur donner plus de crédit.

Les initiatives culturelles au Togo bénéficient très peu d'appui financier aussi bien de l'Etat que des privés.

« Nous trimons beaucoup pour organiser Alokpa, et le plus souvent nous finissons chaque édition avec un gros déficit » a avoué Ayannick dont le défilé de mode aura lieu samedi à Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.