La culture, parent pauvre du budget national

07/03/2008
La culture, parent pauvre du budget national

Au moment où se déroulent cette semaine à Lomé, deux manifestations culturelles majeures, notamment le festival des arts Plastiques « Ewole »,  du designer Kossi Assou et le défilé de mode « Alopka » de Nini Noué alias Ayannick, le ministre de la Communication et de la Culture, Cornelus Aidam, a reconnu jeudi l'incapacité de son ministère à soutenir efficacement ces initiatives culturelles. « Vous savez que dans la plupart de nos jeunes pays, la culture est le parent pauvre du budget national.

« Cela explique que nous ne disposons pas des moyens financiers pour soutenir toutes ces initiatives aussi novatrices que celles de l'art ou de la mode » a-t-il reconnu. Le ministère se voit obligé de limiter son appui à l'assistance technique et à la caution des projets privés auprès des bailleurs de fonds pour leur donner plus de crédit.

Les initiatives culturelles au Togo bénéficient très peu d'appui financier aussi bien de l'Etat que des privés.

« Nous trimons beaucoup pour organiser Alokpa, et le plus souvent nous finissons chaque édition avec un gros déficit » a avoué Ayannick dont le défilé de mode aura lieu samedi à Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.