Le Brésil va donner le tempo

23/11/2009
Le Brésil va donner le tempo

La 6e édition du Festival des Divinités noire aura lieu le mois prochain à Aného, Glidji et Lomé. De nombreux groupes folkloriques togolais et étrangers sont attendus à cette grande messe culturelle. Angèle Aguiga, ancienne ministre de la Culture et l'une des organisatrices, détaille les grandes phases de ce Festival.

##S_B##Republicoftogo.com: Quelles sont les innovations attendues pour cette édition qui se déroule du 16 au 20 décembre ?

Angèle Aguiga:

Nous aurons le privilège d'accueillir une forte délégation du Brésil composée d'une cinquantaine d'artistes. En prélude les groupes Burinha d'atoeta et Blekete d'Acoumape se produiront au CCF le 4 décembre.

Un grand carnaval sillonnera les rues de Lomé avec tous les Brésiliens, le 15 décembre. Le même jour, le Bale Folclorico sera à l'affiche au CCF.

Le 18 Décembre, un dîner de gala se déroulera à l'hôtel Sarakawa.

Republicoftogo.com : Quels sont les groupes et personnalités invités attendus ?

Angèle Aguiga:

Le Brésil se taille la part du lion avec :

- Le Bale Folclorico de Bahia (26 artistes),

- Caretas de Acupe de Santo Amora de Bahia (15 artistes),

- Le Maire de Salvador de Bahia

- Françoise VERGES, présidente de la Maison des Civilisations et de l'Unité réunionnaise.

Le Bale Folclorico est déjà venu au Togo. Son retour n'a été possible que grâce à l'appui de Celso Luiz Nunes Amorin, le ministre des Relations extérieures du Brésil, lors de sa récente visite à Lomé.

Republicoftogo.com : On a souvent l'habitude d'assimiler les Divinités noires à la sorcellerie.

Angèle Aguiga:

Les Divinités africaines représentent la religion traditionnelle des africains. La sorcellerie dans toutes ces civilisations représente le mal.

Le Festival des Divinités noires est le Festival des sociétés initiatiques africaines et de la diaspora. Ce n'est pas un festival vaudou.

Republicoftogo.com : Promouvoir une activité culturelle au Togo n'est pas chose aisée. Quels sont vos soutiens ?

Angèle Aguiga:

Vous avez raison le Festival des Divinités noires est budgétivore.

Nos principaux soutiens sont le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, le ministre de la Communication, Oulégoh Keyewa, le chef de la diplomatie brésilienne, Celso Luiz Nunes Amorin, l'ambassadeur du Brésil au Togo, Arnaldo d'Oliveira, le Centre culturel français (CCF), la SCAC et tous les sponsors qui ont bien voulu nous aider.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.