Le Festef va bénéficier du soutien financier de la Cédéao

16/11/2009
Le Festef va bénéficier du soutien financier de la Cédéao

La 11e édition du Festival du théâtre de la fraternité (FESTEF) aura lieu à Assahoun dans la préfecture de l'Avez, du 16 au 25 décembre. Près de 300 artistes sont attendus. A un mois de ce rendez-vous, republicoftogo.com a rencontré Léonard Yakanou, coordonnateur du Festival.

Pour lui, le théâtre est l'un des outils les plus vivants d'expression des réalités socioculturelles d'un peuple. Il promet beaucoup d'innovations lors de cette nouvelle édition et des moyens financiers adéquats. Republicoftogo.com : Quoi de neuf cette année ?

Léonard Yakanou :

16 troupes sont compétition et plusieurs autres se produiront en off. Il y a des groupes de musique, de danse, de marionnettes, de contes.

Les compagnies viennent de la sous région et d'Europe. Le Togo sera représenté par 5 troupes professionnelles et amateurs.

Cette année le festival se décentralisé, il ne se tiendra plus uniquement à Assahoun, mais également à Lomé, à Dapaong, à Kara, à Sokodé. A Kpalimé, nous avons prévu un colloque qui aura lieu du 16 au 17 sur le thème « Villes et culture ». L'objectif est d'amener les autorités locales ( présidents de délégations spéciales, maires, responsables des comités de développement locaaux) à prendre en compte la dimension culturelle dans les projets de développement.

Republicoftogo.com : Lors de son lancement en 1993, le FESTEF avait connu un succès très important. Depuis, on a l'impression que cette manifestation est sur le déclin.

Léonard Yakanou :

C'est vrai, le Festef a connu des hauts et des bas. Il y a eu des problèmes d'organisation et surtout un manque de moyens financiers.

Mais je puis vous assurer que nous sommes en train de repartir sur de nouvelles bases.

Cette année nous avons souscrit à l'appel d'offre du Fonds régional pour la coopération et les échanges culturels de la Cédéao qui nous a sélectionné.

Le fonds va financer le Festival à hauteur de 55% du budget total ; un budget estimé à 162 millions de Fcfa. Cela nous encourage pour faire faire mieux que les éditions précédentes.  

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.