Le King, superstar à Tokyo

28/04/2013
Le King, superstar à Tokyo

L’artiste King Mensah a donné samedi soir un grand concert à Tokyo à l’occasion du 53e anniversaire de l’indépendance du Togo. Le public, composé majoritairement de Japonais, a fait une ovation au chanteur. Et pendant quelques minutes, le chargé d’affaires du Togo au Japon, Steve Bodjona, l’a même rejoint sur scène.

Artiste authentique toujours vêtu de pagnes ou de toile de bogolan, le fils du chanteur Koffi Mensah, a volontairement décidé de vivre et de faire sa carrière en Afrique. Comme en témoigne sa discographie, inaugurée en 1996 avec la sortie de son premier album Madjo (« Je vais partir », en mina), Mensah se bat tel un Tiken Jah Fakoly pour le maintien d’une industrie musicale en Afrique et la perpétuation des traditions musicales du pays.

Cette carrière rime aussi avec œuvre sociale. Depuis 2006, son engagement contre la pauvreté l’a amené à créer l’orphelinat Adolo (50km de Lomé). 

Le King donnera un autre concert à Sendai, une ville frappée par le tsunami du 11 mars 2011.

Les représentations de King Mensah s’inscrivent comme un programme partenaire de la TICAD V (Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique) qui aura lieu du 1er au 3 juin 2013, à Yokohama (30km de Tokyo). 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.