Le prix du talent

30/11/2010
Le prix du talent

Les artistes togolais ont d’énormes difficultés à vivre de leur passion. Et pour cause. Les droits d’auteurs sont rarement reversés par les diffuseurs (radios et télévisions, restaurants, commerces), sans même évoquer le piratage dont leurs œuvres sont l’objet.
Un petit tour sur un marché de la capitale donne une idée de l’ampleur du phénomène. Un business très profitable pour les commerçants, beaucoup moins pour les compositeurs, chanteurs et musiciens.
Le Bureau togolais des droits d’auteur (BUTODRA), eh oui, il en existe un, a réuni mardi à Lomé plusieurs artistes de la chanson, des responsables de chaînes de télévision et de stations FM et des patrons de bars et restaurants pour les sensibiliser.
« Les radios, les maquis, ou les télés diffusent à longueur de journée nos morceaux sans jamais payer un franc », explique Basile Adéwoussi (photo), le porte parole des artistes.
Reste que la collecte des redevances s’avère particulièrement ardue.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.