Le prix du talent

30/11/2010
Le prix du talent

Les artistes togolais ont d’énormes difficultés à vivre de leur passion. Et pour cause. Les droits d’auteurs sont rarement reversés par les diffuseurs (radios et télévisions, restaurants, commerces), sans même évoquer le piratage dont leurs œuvres sont l’objet.
Un petit tour sur un marché de la capitale donne une idée de l’ampleur du phénomène. Un business très profitable pour les commerçants, beaucoup moins pour les compositeurs, chanteurs et musiciens.
Le Bureau togolais des droits d’auteur (BUTODRA), eh oui, il en existe un, a réuni mardi à Lomé plusieurs artistes de la chanson, des responsables de chaînes de télévision et de stations FM et des patrons de bars et restaurants pour les sensibiliser.
« Les radios, les maquis, ou les télés diffusent à longueur de journée nos morceaux sans jamais payer un franc », explique Basile Adéwoussi (photo), le porte parole des artistes.
Reste que la collecte des redevances s’avère particulièrement ardue.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires. 

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.