Oriki en tournée en France

05/03/2012
Oriki en tournée en France

La pièce «Moi Jacob, l’esclave d’Agbodrafo Woold Home», qui retrace l’histoire de la traite clandestine, sera présentée en France dans les prochaines semaines à la faveur d’une série de représentations dans une dizaine de villes.

L’œuvre écrite par le Français Jacques Bruyas est mise en scène par  Hubert Arouna (photo), l’animateur de la compagnie Oriki, dont plusieurs acteurs feront le déplacement en France.

Hubert Arouna a fondé la compagnie de théâtre Oriki en 2007 et remporté le Prix littéraire France-Togo en 2008. 

La "maison des esclaves" dans le village d'Agbodrafo, autrefois Porto Seguro, se trouve à 35km à l'Est de Lomé.

De nombreux esclaves ont transité par la cave de "Wood Home" et Gatovoudo un puits dénommé puits des enchainés. Ils prenaient leur ultime bain de purification dans ce puits avant leur embarquement vers les Amériques.

Pendant longtemps, on a ignoré que le Togo a également été la victime directe de cette tragédie qui a décimé l'Afrique des siècles durant. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,