Protéger l'identité culturelle togolaise

30/05/2016
Protéger l'identité culturelle togolaise

Guy Lorenzo

La 6e assemblée générale de la Convention sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel s’est ouverte lundi au siège de l’UNESCO à Paris.

Le ministre togolais de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique, Guy Lorenzo, représente son pays à cette réunion.

Ce que l’on entend par ‘patrimoine culturel’ a changé de manière considérable au cours des dernières décennies, en partie du fait des instruments normatifs élaborés par l’UNESCO. 

Le patrimoine culturel ne s’arrête pas aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend également les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel. 

Bien que fragile, le patrimoine culturel immatériel est un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante. Avoir une idée du patrimoine culturel immatériel de différentes communautés est utile au dialogue interculturel et encourage le respect d’autres modes de vie. 

L’importance du patrimoine culturel immatériel ne réside pas tant dans la manifestation culturelle elle-même que dans la richesse des connaissances et du savoir-faire qu’il transmet d’une génération à une autre. 

Cette transmission du savoir a une valeur sociale et économique pertinente pour les groupes minoritaires comme pour les groupes sociaux majoritaires à l’intérieur d’un État, et est tout aussi importante pour les pays en développement que pour les pays développés. 

Ce principe de transmission du savoir a été rappelé par Guy Lorenzo lors de son intervention.

Le Togo s’est engagé dans la protection de ce précieux patrimoine en recensant 75 danses traditionnelles, une centaine de contes et proverbes ainsi que des rites et des cérémonies. 

Plusieurs pans de notre patrimoine culturel immatériel est aujourd’hui archivé. Nous avons également préservé le patrimoine des Batammariba du Koutammakou. Le Koutammakou est le premier site togolais inscrit sur la liste du patrimoine mondial. Depuis Janvier 2016 nous avons démarré le programme d’inventaire, de sauvegarde et de valorisation des savoir-faire de la facture et de la pratique des instruments de musique traditionnels au Togo’, a indiqué le ministre.

L’UNESCO entend désormais donner une nouvelle trajectoire à son programme. Avec pour préoccupation le concept du développement durable

Le Togo souscrit à cette nouvelle orientation.

‘Le Togo se félicite de cette prise de position de l’UNESCO qui vient une fois de plus affirmer l’importance du patrimoine culturel immatériel en tant que ressource stratégique et vecteur indispensable permettant l’enracinement profond de la notion de développement durable’, a déclaré Guy Lorenzo.

Le ministre a enfin indiqué que son pays était résolument engagé à à soutenir les nouvelles dispositions relatives au développement social inclusif, à savoir la sécurité alimentaire durable, des soins de santé et une éducation de qualité pour tous, la promotion du genre, l’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement. 

‘Tous ces objectifs, a-t-il dit, doivent s’appuyer sur une gouvernance inclusive, et la liberté des personnes de choisir leur propre système de valeur’. 

Pour M. Lorenzo, on ne peut parler de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et de développement durable sans parler de mode de protection et de consommation durable, de réduction de la pauvreté et des inégalités, d’emplois productifs et décents, donc de croissance économique et de développement inclusif.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.