Retour aux sources

04/06/2010
Retour aux sources

Iya Regina D’osoosi, une brésilienne de 55 ans, qui se présente comme « ambassadrice » du Candomblé (Vaudou en portugais) séjourne depuis quelques jours à Lomé dans le cadre de recherches sur l’histoire des divinités noires et des pratiques ancestrales.
C’est son cinquième voyage au Togo. Elle est accompagnée de Jacqueline, l’une de ses amies
« J’ai déjà rencontré plusieurs prêtres vaudou avec qui j’ai beaucoup discuté. Je suis très fière de savoir que mes ancêtres ont quitté la côte ouest-africaine et togolaise pour le Brésil », a déclaré Regina ajoutant que le Togo est « sa deuxième famille ».
Cette brésilienne a connu le Togo grâce à Wilson Bahun Tettèh, l’organisateur du Festival des divinités noires (ACOFIN) et a promis à ce dernier qu’elle enverrait des troupes se produire lors de la prochaine édition.
« La pratique du vodou au Brésil est très pacifique et le président Lula nous aide vraiment à développer cette culture au sein de la société brésilienne », a encore indiqué Iya Regina D’osoosi.
Après le Togo, elle se rendra au Ghana, au Bénin et au Nigeria.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.