Sebastian Goelke : une réalité historique presque intacte

13/04/2009
Sebastian Goelke : une réalité historique presque intacte

Une délégation de 12 étudiants et d'enseignants allemands du lycée de Wuppertal Ronsdorf a  effectué du 28 mars au 11 avril une mission d'étude sur le passé colonial allemand au Togo. Elle s'est rendue à Lomé, Aného, Agbodrafo, Kpalimé, Atakpamé et Sokodé et a rencontré des historiens et des universitaires. Sebastian Goelke, qui a conduit les élèves et dirigé le projet, dresse le bilan du travail effectué.

##S_B##Republicoftogo.com : Que était votre objectif au départ ?

Sebastian Goelke :

C'était en premier lieu de venir découvrir l'histoire allemande au Togo et d'intéresser les jeunes à ce thème. Avec les résultats de notre mission, nous allons réaliser des documents destinés aux lycées et aux universités et un film pour sensibiliser d'abord les écoles, et ensuite la population allemande. Nous voulons promouvoir les échanges entre les peuples togolais et allemands.

Republicoftogo.com : Avez-vous trouvé assez d'éléments historiques sur cette présence allemande ?

Sebastian Goelke :

En deux semaines, il n'était pas possible de tout faire ; toutefois, nous avons pu visiter beaucoup de lieux, vestiges de l'époque coloniale allemande. Nous avons maintenant assez de matière pour mener à bien notre projet. Le documentaire qui sera produit intéressera, non seulement les lycéens, mais l'ensemble de la population allemande.

Republicoftogo.com : Qu'est ce qui vous a le plus marqué au Togo ?

Sebastian Goelke :

J'ai été très impressionné de constater qu'un siècle après la présence allemande, des éléments concrets de cette époque existent encore au Togo. Cela reflète vraiment la réalité historique. Nous avons également découvert un peuple ouvert et très chaleureux.

C'est vrai, nous avons aussi constaté qu'il y a beaucoup de misère dans le pays et nous espérons que notre projet permettra de convaincre les Allemands de venir en aide à la population dans le cadre d'échanges que nous souhaitons promouvoir.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.