Sokodé en fête pour Gadao et Adossa

03/02/2013
Sokodé en fête pour Gadao et Adossa

Deux grandes fêtes traditionnelles des Tems – Adossa et Gadao – se sont déroulées samedi à Sokodé.

Gadao est une fête qui tire son origine du terroir Tem. En effet, Gadao originaire du pays Gourma, est aussi le nom du premier patriarche du clan Mola d’où sont issus les chefs de Tchaoudjo. Les conditions de sa mort restent une énigme ; son corps s’enfonçant dans le sol sans que ses enfants ne puissent intervenir.  Gadao lui rend hommage et c’est également l’occasion  de remercier les mânes pour les bonnes récoltes.

Adossa, fête d’initiation ou fête des couteaux, marque chaque année une communion renouvelée du peuple tem avec lui-même. Il s’agit d’une danse exécutée pour célébrer l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed et permet aux hommes de montrer leur bravoure.

Les festivités se poursuivent dimanche au stade par la danse « Kosso » exécutée par les femmes dans leurs plus belles tenues ; une marque de soutien au courage des hommes.

Plusieurs personnalités avaient fait le voyage de Sokodé dont les ministres de la Culture et de l’Agriculture et la 2e vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Toutes les informations sur les fêtes traditionnelles au Togo sont disponibles dans L’Initiateur, un magazine culturel de grande qualité publié par Wisdom Mensah*.  

*Contact : wisdom10tg@yahoo.fr

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.