Tradition orale

18/04/2011
Tradition orale

La deuxième édition du festival national des griots (FESNAG) aura lieu le 23 avril à Pagouda dans la préfecture de la Binah. Le promoteur du projet est l’ancien ministre de la Culture, Oulégoh Kéyéwa.
Une quinzaine de griots vont concourir à la Maison de la jeunesse et de la culture de la ville en présence du ministre des Arts et de la culture, Hamadou Yacoubou.
"Ce festival s'inscrit dans le cadre de la sauvegarde et de la promotion du patrimoine culturelle immatériel au Togo", explique M. Kéyéwa.
Republicoftogo.com: Quel est l’intérêt d’un tel festival à l’heure du numérique, d’internet et du SMS ?
Oulégoh Kéyéwa : Dans nos traditions, le griot joue un rôle particulièrement important. C'est le personnage qui possède la mémoire de la société et qui la relate à travers chants et poèmes. Il contribue à plus d'un titre à la préservation des valeurs morales et spirituelles. C'est justement en raison de l'omniprésence de la tradition orale qui, pendant des siècles, a été le véhicule de la littérature et de l'histoire de nos peuples qu'il est important de donner une place aux griots.
Nous constatons avec une certaine tristesse que ces gardiens des us et coutumes sont aujourd'hui des laissés-pour-compte dans notre patrimoine matériel et immatériel. Ce qui met en danger la pérennité de cet art de la scène très important dans le développement socioculturel apaisé de notre pays. Ce festival s'inscrit donc dans la problématique de sauvegarde et de promotion de ce patrimoine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.