Un CD pour défendre les enfants

09/01/2007
Un CD pour défendre les enfants

Des rappeurs de dix pays africains, dont le Sénégalais Didier Awadi et le Burkinabè Smockey, ont lancé lundi soir à Dakar un CD qui sera distribué gratuitement dans le cadre d'un projet, intitulé "Poto-Poto", de sensibilisation aux droits des enfants.

"+Poto-Poto+, c'est la boue. La boue, c'est la galère. (...) On a fait ce projet pour parler de la situation des enfants et des jeunes", confrontés à de grandes difficultés en Afrique, a expliqué lors du lancement l'Ivoirienne Priss' K, une des quelque 20 artistes impliqués dans le projet au sein du collectif "Artistes unis pour le rap africain (Aura)". Le CD deux titres, tiré à 5.000 exemplaires, doit être suivi début 2007 de l'album intégral, "Les histoires extraordinaires de Poto-Poto". Cette production campera la scène d'un marché où chaque rappeur jouera un personnage relatif à la situation d'un enfant ou jeune en situation difficile, a expliqué Didier Awadi.

"Moi, je fais un enfant-soldat, Smockey un braqueur, Priss' K. une prostituée...", a-t-il expliqué.

L'album devrait être distribué gratuitement en Afrique "en principe", a précisé le Sénégalais Abdoul Aziz Dieng, responsable d'Accents Multiples, qui coordonne le projet.

"Il sera la bande-son d'une comédie musicale", puis sera adapté au cinéma, donnera lieu à des concerts à travers l'Afrique et le monde. Il fera aussi l'objet d'un "livre à plusieurs mains", a ajouté M. Dieng.

Ce projet, mûri depuis début 2005, "est un des tout premiers - sinon le premier - du genre en Afrique", a de son côté indiqué Smockey.

Selon Didier Awadi, le projet est financé "pour l'instant" par l'ONG Plan International, et a pour parrains plusieurs artistes de renom dont le cinéaste et ministre malien de la Culture Cheick Oumar Sissoko et l'artiste ivoirien Alpha Blondy.

Y participent également Big D., Myriam d'Alif, Keyti et Xuman (Sénégal), Moussa Mbaye de Degg-J Force 3 (Guinée), Djo Dama de Tata Pound (Mali), Brahim de 994 (Mauritanie), Smarty de Yeelen (Burkina Faso), Pheno B. et Safia de Kaidan Gaskia (Niger), Egalitarian (Gambie), Mouna de DCH (Bénin) et Bobby de Djatan Kan (Togo). 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.