Un festival pour promouvoir la culture Tem

12/12/2008
Un festival pour promouvoir la culture Tem

La ville de Sokodé au centre du Togo, vivra du 19 au 21 décembre au rythme de la première édition du festival national de musique traditionnelle Kétékpé. Initié par l'association « Togo culture plus », ce festival vise à dynamiser la culture Tem pour en faire un instrument de développement.  Pendant trois jours, plus de 18 groupes folkloriques Tem issus des différentes régions du Togo vont faire des démonstrations de chants et danses, éléments identitaires du patrimoine culturel Tem.

Au cours du festival une conférence sera organisée à l'attention des élèves et des chefs traditionnels sur le thème « Culture comme élément identitaire et facteur de développement ».A l'issue de la compétition, les trois meilleurs groupes recevront des trophées.

Ayéva Bassirou, coordinateur général de l'association « Togo culture plus » compte sur la mobilisation des acteurs culturels, des médias et de l'ensemble de la population de Tchaoudjo pour le succès de cette première édition.

Il souhaite faire de ce festival, un événement annuel important capable de mobiliser toute la communauté Tem de l'ensemble des pays de la sous-région.

Le Peuple Tem est un peuple à majorité musulmane qui vit disséminé dans la plupart des pays de l'Afrique occidentale comme le Bénin, le Burkina, le Nigéria, le Mali, le Togo, notamment.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.