Un festival pour promouvoir la culture Tem

12/12/2008
Un festival pour promouvoir la culture Tem

La ville de Sokodé au centre du Togo, vivra du 19 au 21 décembre au rythme de la première édition du festival national de musique traditionnelle Kétékpé. Initié par l'association « Togo culture plus », ce festival vise à dynamiser la culture Tem pour en faire un instrument de développement.  Pendant trois jours, plus de 18 groupes folkloriques Tem issus des différentes régions du Togo vont faire des démonstrations de chants et danses, éléments identitaires du patrimoine culturel Tem.

Au cours du festival une conférence sera organisée à l'attention des élèves et des chefs traditionnels sur le thème « Culture comme élément identitaire et facteur de développement ».A l'issue de la compétition, les trois meilleurs groupes recevront des trophées.

Ayéva Bassirou, coordinateur général de l'association « Togo culture plus » compte sur la mobilisation des acteurs culturels, des médias et de l'ensemble de la population de Tchaoudjo pour le succès de cette première édition.

Il souhaite faire de ce festival, un événement annuel important capable de mobiliser toute la communauté Tem de l'ensemble des pays de la sous-région.

Le Peuple Tem est un peuple à majorité musulmane qui vit disséminé dans la plupart des pays de l'Afrique occidentale comme le Bénin, le Burkina, le Nigéria, le Mali, le Togo, notamment.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.