Une mélodie qui ne plait pas aux hôteliers

08/11/2013
Une mélodie qui ne plait pas aux hôteliers

Les hôteliers togolais aiment bien diffuser de la musique dans leurs établissement, mais il demeurent réfractaires à l’idée de payer les droits qui reviennent aux artistes.

Vendredi, l’Union togolaise de l’hôtellerie (UTH) s’est vivement opposée aux projets du Bureau togolais du droit d’auteur (BUTODRA) qui prévoit de taxer tous les établissements publics (hôtels, bars, restaurants discothèques, …) qui diffusent de la musique ou des vidéos ; une mesure soutenue par le ministère de la Communication, des Arts et de la Culture.

‘Imposer aux hôtels le paiement d’une taxe au BUTODRA, au moment où le secteur éprouve des difficultés à relever les grands défis qui l’attendent notamment la promotion des structures hôtelières et touristiques, est un coup de poignard dans le dos’, a déclaré Komlan Koussou, l’un des responsables de l’UTH. 

L’organisation dit ne pas refuser à priori l’existence d’une redevance, mais plaide pour une concertation avec le BUTODRA afin de trouver un terrain d’entente. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.