Une mélodie qui ne plait pas aux hôteliers

08/11/2013
Une mélodie qui ne plait pas aux hôteliers

Les hôteliers togolais aiment bien diffuser de la musique dans leurs établissement, mais il demeurent réfractaires à l’idée de payer les droits qui reviennent aux artistes.

Vendredi, l’Union togolaise de l’hôtellerie (UTH) s’est vivement opposée aux projets du Bureau togolais du droit d’auteur (BUTODRA) qui prévoit de taxer tous les établissements publics (hôtels, bars, restaurants discothèques, …) qui diffusent de la musique ou des vidéos ; une mesure soutenue par le ministère de la Communication, des Arts et de la Culture.

‘Imposer aux hôtels le paiement d’une taxe au BUTODRA, au moment où le secteur éprouve des difficultés à relever les grands défis qui l’attendent notamment la promotion des structures hôtelières et touristiques, est un coup de poignard dans le dos’, a déclaré Komlan Koussou, l’un des responsables de l’UTH. 

L’organisation dit ne pas refuser à priori l’existence d’une redevance, mais plaide pour une concertation avec le BUTODRA afin de trouver un terrain d’entente. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.