De nouvelles pistes pour un partenariat rénové

04/02/2015
De nouvelles pistes pour un partenariat rénové

Aide et partenariat, le Togo à la recherche de la meilleure formule

L’aide publique au développement (APD) est en net recul depuis plusieurs années. C’est une tendance lourde.

Dans le même temps, les besoins du Togo sont croissants. Les financements sont indispensables pour assurer le développement. Il faut donc intégrer la situation nouvelle en conciliant aide publique, privée, prêts concessionnels, PPP, etc… 

Toutes les options sont sur la table, explique Edgard Abbékoé Dodzi Doévi. Il est le directeur général de la Mobilisation de l’aide et du partenariat. Une stratégie sur 5 ans. Sa mission consiste à accompagner le processus de consolidation des résultats issus de la conférence de Bruxelles et à rassurer les partenaires qui se sont engagés à soutenir le Togo pour la réalisation des objectifs de développement et d’émergence définis dans la SCAPE (Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi).

Republicoftogo.com : Le Togo peut-il se passer de l’APD ?

Edgard Abbékoé Dodzi Doévi : Non bien sûr. La mobilisation des ressources sert à financer le développement.  Que ce soit le fonctionnement ou l’investissement, nous avons besoin de ressources, notamment celles issues de l’aide publique, mais pas seulement.

Le document de stratégie que vient d’être élaboré par le Togo a plusieurs objectifs : la mobilisation à court terme, à moyen terme et des prévisions pour le long terme.

Nous allons favoriser la coordination entre les différents ministères qui reçoivent cette aide : Economie & Finances, Planification, Affaires étrangères, etc… Cette initiative concerne les APD et tous les autres soutiens dont bénéficie notre pays.

Edgard Abbékoé Dodzi Doévi

Republicoftogo.com : Cette stratégie est-elle bien utile dans la mesure ou le Togo connaît bien ses partenaires traditionnels ?

Edgard Abbékoé Dodzi Doévi : Il nous faut consolider et si possible sécuriser nos relations avec les partenaires historiques, mais également en identifier de nouveaux. Il faut aussi trouver des formules innovantes de type gagnant-gagant qui permettront de bénéficier de nouveaux financements.

La tâche n’est pas aisée mais nous sommes déterminés à la mener à bien.

Les résultats affichés par le Togo depuis plusieurs années ont changé la donne. Le pays bénéficie désormais d’une solide crédibilité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La bonne volonté ne suffit pas

Santé

Pendant deux jours, les responsables de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) se concertent à Lomé pour élaborer un plan stratégique. 

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.