Exigence morale et impératif stratégique

12/12/2016
Exigence morale et impératif stratégique

Enjeu universel

Chaque enfant a un droit à la santé, à l’éducation et à la protection et chaque société a intérêt à accroître les opportunités. 

Pourtant, l’égalité des chances n’est pas assurée pour des millions d’enfants à travers le monde.

Le rapport 2016 publié par l’UNICEF indique que les progrès réalisés pour venir en aide aux enfants les plus défavorisés ne sont pas seulement une exigence morale mais aussi un impératif stratégique. 

Les parties prenantes doivent faire un choix : investir dans l’accélération des progrès en faveur des enfants qui ont été oubliés ou bien faire face aux conséquences d’un monde encore plus divisé d’ici 2030. 

Alors que s’engage un nouveau programme de développement, le rapport s’achève avec une série de recommandations permettant de préparer la voie vers un monde plus équitable.

Le document, rendu public en juin 2016, a été présenté lundi à Lomé.

Le rapport est là pour rappeler qu’il est possible d’inverser la tendance. Il nous alerte aussi sur l’urgence qu’il y a aujourd’hui plus que jamais à orienter la planification de nos activités vers la réduction des inégalités dont les enfants sont encore victimes dans le monde, notamment au Togo’, a déclaré Isselmou Boukhary, le représentant de l’Agence onusienne à Lomé. 

Kossi Assimaïdou

Pour Kossi Assimaïdou, le ministre de la Planification, la lutte contre la pauvreté des enfants est un enjeu universel. 

‘Le gouvernement ne ménagera aucun effort afin de permettre aux enfants issus des milieux défavorisés de progresser sur un même pied d’égalité  que ceux appartenant à des classes sociales plus aisées. Nous allons veiller  à ce que chaque enfant togolais bénéficie d’un bon départ de la vie, d’une bonne santé, d’une bonne éducation et d’une enfance saine, épanouie et protégée’, a-t-il déclaré.

Le président Faure Gnassingbé a placé son mandat sous le sceau du social. Son gouvernement s’est engagé depuis plusieurs années dans des actions de terrain dirigées vers ceux qui en ont le plus besoin.

Ainsi, un programme de cantines scolaires gratuits permet de nourrir chaque jour des milliers d’écoliers. Un soin tout particulier est accordé à leur santé avec la venue régulière dans les écoles de médecins.

Des campagnes de vaccination permettent de protéger contre les maladies les plus fréquentes.

Dans les villes, des programmes communautaires prévoient d’équiper les quartiers en équipements publics destinés au jeunes.

Toutes ces initiatives concourent à investir dans la jeunesse, pilier du développement.

Informations complémentaires

Rapport UNICEF 2016.pdf 4,51 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.