'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

22/09/2016
'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Ban Ki-Moon et Faure Gnassingbé pendant le side event

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim. Une rencontre organisée par la FAO, le PAM et le FIDA (Fonds international de développement agricole).

Une belle brochette de personnalités assistait à l’événement : Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU, Peter Thomson, le président de l’Assemblée générale, John Dramani Mahama, le chef de l’Etat ghanéen, José Graziano da Silva, directeur général de la FAO et Ertharin Cousin, la directrice générale du PAM, notamment.

Le chef de l’Etat a rappelé que l’éradication de la faim était une nécessité impérieuse. ‘Il n’y a pas de fatalité, il faut se battre et c’est exactement ce que nous faisons au Togo’.

La prévalence à la malnutrition qui était de plus de 32% dans les années 90 est passée à 11,4% en 2014. ‘Cette régression de 20 points est le fruit d’un long travail mené par mon gouvernement avec l’appui précieux des trois Agences de l’ONU’, a indiqué M. Gnassingbé.

Pour lutter contre les crises alimentaires, il faut des solutions novatrices, comme le développement de l’agro-industrie et l’association avec le secteur privé.

Lutter contre la famine, c’est lutter contre la pauvreté. Le Togo a mis en place une stratégie de combat qui passe par l’essor de la finance inclusive, la protection sociale et l’utilisation des nouvelles technologies.

M. Gnassingbé a mis en garde contre les changements climatiques qui ont des effets dévastateurs en Afrique de l’Ouest.

Il a conclu son intervention sur une note d’optimisme en indiquant que la guerre contre la faim était presque gagnée au Togo, mais que la démarche devait obligatoirement s’inscrire dans une logique de résilience et de durée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Juste récompense

Culture

Lidi Bessi-Kama, médecin militaire et du sport a été récompensée par l’association des femmes leaders mondiales de Monaco.

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.