Il n’y a plus de fatalité

29/03/2015
Il n’y a plus de fatalité

Jadis abandonnée, la région peut désormais participer à l'essor économique du Togo

A Tindjassé samedi, le président Faure Gnassingbé a lancé des travaux de forage dans ce village situé dans la plaine de Mô (région Centrale).

Un déplacement symbolique car il intervient 4 ans après le lancement du projet de développement rural intégré (PDRI-MO). Une initiative de l’Etat, soutenue par la BOAD et la BID pour améliorer les conditions d'accès aux services sociaux de base et booster les revenus des agriculteurs (augmentation des revenus des populations d’au moins 20%) et permettre un renforcement des organisation paysannes villageoises. Le volet alphabétisation, sécurité foncière, accès à l’eau potable, électrification, santé, éducation, n’est évidemment pas oublié.

Un projet de près de 14 milliards de Fcfa.

Le PDRI est parti de l’idée qu’en matière de développement, il n’y a pas de fatalité.

Longtemps enclavée, cette plaine de 1.000 km2 au relief accidenté dispose pourtant de terres particulièrement fertiles. Les autorités se sont données 6 ans pour y installer des zones d’aménagement agricole, des infrastructures scolaires et sanitaires, tracer des pistes rurales et des voies de desserte pour à la fois intégrer la région dans le circuit de distribution national et donner à la population des chances égales de développement.

Dans ce cadre, des routes et des pistes ont été réhabilitées, des ponts ont été édifiés des bâtiments scolaires construits ainsi que des logements sociaux et des hangars pour le stockage de la production agricole. Plus de 50 forages ont été réalisés. 

Le programme ne connaît pas de pose avec des projets de dispensaires, d’une maternité, de centres communautaires et la poursuite de l’aménagement routier.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.