Le PNUD est irremplaçable

24/02/2016
Le PNUD est irremplaçable

Faure Gnassingbé mercredi au siège des Nations Unies

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) célèbre cette année son cinquantième anniversaire.

Chef de file du système des Nations Unies pour le développement dans plus de 170 pays, il apporte aux pays des connaissances, des expériences et des ressources afin d’aider les populations à bâtir une vie meilleure.

Pour marquer cette occasion, le PNUD organise depuis ce matin à New York une réunion ministérielle.

Le président togolais, Faure Gnassingbé, a tenu à être présent pour marquer cet évènement. 

Lors d’un panel, il a rappelé que le PNUD avait su capitaliser pendant 50 ans sur la neutralité reconnue de l’ONU pour accompagner les pays en développement dans la réalisation progressive des aspirations de leurs peuples malgré les défis rencontrés.

Il a, notamment, souligné  la prise en compte de la dimension humaine et sociale dans les politiques de développement. Une approche qui, selon lui, a permis d’atténuer les effets négatifs des ajustements structurels et de réduire la pauvreté.

Au Togo, l’Agence onusienne est particulièrement active en matière de de gouvernance démocratique, de développement économique et social, de protection de l’environnement et de promotion du développement durable participatif et inclusif.

Transformer l'économie

Pour M. Gnassingbé, le processus de sortie de crise amorcée en 2005 n’aurait pas donné les résultats escomptés sans l’implication active du PNUD. Idem pour les élections de 2013 (législatives) et 2015 (présidentielles).

‘Sur le plan du développement, le PNUD a été d’un appui majeur pour l’élaboration par notre pays de ses stratégies nationales de lutte contre la pauvreté, ainsi que sa nouvelle stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi’, a confié le chef de l’Etat, lors des échanges.

Le Togo n’a pas attendu ce 50e anniversaire pour commencer à mettre en œuvre les programmes stratégiques en ligne avec les ODD. Le président togolais a cité le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC), lancé le 13 janvier dernier. 

Mais toutes ces actions ont un coût.

Or, a fait remarquer le président togolais, l’argent ne tombe pas du ciel.

Face à une baisse de l’aide publique, il faut trouver d’autres moyens de financement.

Conscient de cette situation, le Togo s’est lancé dans une stratégie d’augmentation des ressources nationales et d’attraction de capitaux privés.

Mais cela passe nécessairement par la transformation profonde de l’économie. Le chantier est en cours avec le développement des infrastructures et des secteurs porteurs de croissance et d’emplois ainsi que l’optimisation de la mobilisation des ressources fiscales et douanières.

C’est à ces conditions que le Togo sera en mesure de répondre aux attentes légitimes des populations les plus pauvres.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Juste récompense

Culture

Lidi Bessi-Kama, médecin militaire et du sport a été récompensée par l’association des femmes leaders mondiales de Monaco.

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.