‘Le Togo doit être exigeant avec lui-même’

24/06/2018
‘Le Togo doit être exigeant avec lui-même’

Stanislas Baba

Si nous voulons réussir dans la lutte contre la pauvreté, nous devons être audacieux et ambitieux car nous sommes dans un monde ultra-compétitif et exigeant. Le Togo se doit d’être exigeant avec lui-même’, a confié Stanislas Baba, ministre conseiller à la présidence, à l’issue de la réunion consacrée à la mise en œuvre du PND, le Plan national de développement, qui s'est tenue samedi à Lomé.

Ce programme va prendre le relais de la SCAPE, la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi.

Le PND ambitionne d’atteindre l’émergence en 2030 et de faire du Togo une nation structurellement transformée qui tend vers l’amélioration  des conditions de vie de la population.

Les pouvoirs publics entendent associer très largement le secteur privé au projet.

‘Pour une fois, on met le secteur privé au cœur de ce plan. Le Togo a réussi une belle histoire économique et aujourd'hui on est dans une logique de faire beaucoup mieux que ça’, estime Paul-Harry Aithnar, directeur groupe, marchés des capitaux, gestion d’actifs et de fortune à Ecobank. 

Le PND sera lancé dans quelques semaines et couvrira la période 2018-2022.

Il s’articule en trois axes. De grands investissements en infrastructures logistiques et d’affaires comme principal gisement de la croissance à court terme, création d’un hub logistique 

d’’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, notamment à travers une amélioration des infrastructures existantes et de la connectivité multimodale et des TIC’.

Le projet prévoit également le développement industriel dans des secteurs créateurs de valeur ajoutée et significativement tournés vers l’exportation (agrobusiness, manufacture) et le renforcement de l’activité logistique.

Enfin, le PND veut promouvoir l’équité et l’inclusion.

Compte-tenu de la baisse de l’aide publique au développement et des moyens limités de l’Etat, le pays doit s’appuyer sur le secteur privé et les investissements étrangers pour assurer le succès de cette politique.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.