Le monde agricole au naturel

07/10/2016
Le monde agricole au naturel

Les premières expériences sont positives

Le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres (PGICT) comporte désormais une nouvelle composante. 

Les agriculteurs vont bénéficier du dispositif de gestion intégrée de la fertilité, de l’eau et des ravageurs par les champignons (GIFERC).

Pour faire simple, la technique est basée sur l’application aux sols de trois groupes écologiques de champignons (les saprophytes qui accélèrent la décomposition de la matière organique, les symbiotiques qui augmentent la capacité de la plante à prélever l’eau et les éléments nutritifs dans le sol et les entomopathogènes qui luttent contre les insectes ravageurs des cultures).

Les premiers tests réalisés à Gounoukope et Affagnan semblent encourageants. La production de tomate est en forte hausse.

Les paysans utilisent des engrais classiques et pas forcément très écologiques pour leurs cultures maraîchères. Le GIFERC va permettre d’offrir un label Bio et une croissance beaucoup plus vigoureuse grâce à la technique du goutte à goutte.

1000 paysans seront concernés dans un premier temps.

Ce programme est financé partiellement par la Banque mondiale à hauteur de 16 millions de dollars.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.