Les villes doivent anticiper l'urbanisation

10/11/2017
Les villes doivent anticiper l'urbanisation

Taux d’urbanisation de à 58% d'ici 2050

Une série de concertations entre responsables de l’Agence ONU-Habitat et des officiels ont eu lieu au mois de juillet dernier à Lomé. Il a été question du Nouvel agenda urbain (NAU).

Les échanges avec plus d’une centaine de représentants des comités de développement des quartiers, des chefs traditionnels, des organisations professionnelles (géomètres, urbanistes, architectes), des services de l’administration générale au niveau central et déconcentré ont permis d’énoncer quatre axes majeurs d’intervention devant concourir à l’amélioration de la physionomie et des conditions de vie dans les villes à moyen et long terme.  

Il s’agit principalement de la maitrise des opérations foncières et de lotissements urbains, la coordination plus performante du processus d’urbanisation et du développement urbain, la promotion et le renforcement de la participation citoyenne à l’urbanisme normatif et l’amélioration de la mobilité et des loisirs. 

Le résultat attendu est principalement la conception d’espaces urbains plus décents, sûrs, résilient face aux changements climatiques, générateurs d’ opportunités d’emploi, et propices à l’essor d’une économie plus écologique. 

Pour y parvenir, les acteurs publics et privés ont convenu qu’il faudrait plus de synergie d’action afin d’augmenter les sources de financement nécessaires à assurer des investissements significatifs tant au niveau de proximité qu’à l’échelon des municipalités.

Le taux d’urbanisation se situera à 58% vers 2050 contre 39% en 2014, soit une augmentation de 2,7 million en 2014 à 8,4 million en 2050.

Il est donc impératif de moderniser les mesures existantes de coordination des acteurs et de maitrise du foncier pour non seulement s’accorder sur un standard minimum de qualité de vie des populations et créer des conditions idoines pour garantir une urbanisation harmonieuse selon les orientations de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, des Objectifs du Développement Durable (ODD) et du Nouvel agenda urbain. 

ONU-Habitat, les partenaires techniques et financiers, et les institutions publiques se sont accordés pour élaborer un programme national urbain qui mettra l’accent sur le renforcement de la participation des opérateurs privés et la redynamisation de l’engagement des citoyens dans le processus de planification, de développement et de gestion urbain afin de rendre les villes togolaises plus productives selon les spécificités régionales.

Une nouvelle mission de ONU-Habitat sera à pied d’œuvre la semaine prochaine à Lomé pour avancer dans la formalisation du programme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.