Rapport du PNUD : pérenniser les acquis

09/12/2014
Rapport du PNUD : pérenniser les acquis

Djossou Mawussi Semodji,

Rendu public par le PNUD en juillet 2014, le rapport mondial sur le développement humain a été commenté mardi par les responsables togolais et la représentante de l’agence onusienne au Togo.

Le pays se situe au 166 rang. C’est mieux que le Mozambique, le Burundi, la Côte d’Ivoire ou le Burkina Faso, mais c’est évident que Lomé peut mieux faire.

‘Les résultats affichés sont honorables cependant, pas question de s’endormir sur ses lauriers. Beaucoup d’efforts restent encore à faire mais nous sommes déjà dans le sillage de solutions pour la résilience’, a déclaré Djossou Mawussi Semodji, le ministre de la Planification.

Le rapport note qu’au-delà des progrès enregistrés dans les domaines de la santé et de l’éducation, le Togo fait partie des pays qui ont maintenu une croissance progressive tout en investissant dans les domaines essentiels du développement.

Khardiata Lo Ndiaye, la représentante-résidente du PNUD au Togo a souligné les progrès accomplis par le pays tout en rappelant que la progression n’était pas une fin en soi mais qu’il fallait viser la pérennisation des acquis.

Informations complémentaires

RAPPORT 2014.pdf 16,73 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.