SCAPE : lever certains obstacles

25/07/2014
SCAPE : lever certains obstacles

Djossou Sémodji

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Des réunions de coordination se tiennent régulièrement pour faire le point, évaluer les performances, réorienter les priorités, le cas échéant. La dernière s’est achevée jeudi.

Elle réunissait autour d’une même table le ministre de la Planification, Djossou Sémodji, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo, Robert Whitehead et les représentants de la BAD et de l’OMS.

Cette session a permis de résoudre des questions d’ordre technique liées à la mise en œuvre des politiques de développement. Mais comme le souligne Djossou Sémodji dans l’entretien qui suit, la SCAPE est confronté à un certain nombre de problèmes. Paradoxe, alors que le Togo réclame davantage aux pays donateurs, l’aide déjà accordé n’a pas été totalement utilisé. Cette incongruité devrait être rapidement corrigée.

Republicoftogo.com : Que peut-on retenir de cette réunion Etat-Donateurs ?

Djossou Sémodji : Nous avons parlé du fonctionnement des comités sectoriels en charge des différents axes de la SCAPE. 

Globalement, des progrès importants ont été accomplis mais des défis restent encore à relever pour qu’on puisse mettre en œuvre efficacement les orientations de la SCAPE.

Republicoftogo.com : Quels sont les défis auxquels vous venez de faire allusion ?

Djossou Sémodji : L’un des défis majeurs est la mobilisation des ressources. Tout ce que nous recevons de nos partenaires n’est pas totalement consommé. Le paradoxe, c’est que nous avons besoin de plus de moyens financiers mais nos capacités de mise en œuvre ne sont pas encore au point. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.