Transformer notre monde

24/09/2015
Transformer notre monde

Les ODD seront applicables aussi bien aux pays riches qu'aux pays pauvres

L'adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030, qui aura lieu vendredi au siège de l'Organisation des Nations Unies à New York, viendra couronner plusieurs années d'intenses négociations entre Etats membres.

Ce même jour, le Pape François, chef de l'Eglise catholique, effectuera une visite à l'ONU, au cours de laquelle il rencontrera le Secrétaire général Ban Ki-moon, et prononcera un discours devant l'Assemblée générale des Nations Unies.

Plus de 150 dirigeants mondiaux, dont le président togolais Faure Gnassingbé, sont attendus pour assister au Sommet de l'ONU sur le développement durable qui aura lieu du 25 au 27 septembre et s'ouvrira par l'adoption formelle du nouveau programme. Intitulé « Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l'horizon 2030 », ce dernier comporte 17 Objectifs de développement durable (ODD), conçus notamment afin de parachever au cours des 15 prochaines années les efforts de lutte contre la pauvreté entamés en 2000 dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

En préambule de l'ouverture du sommet, cette semaine, un certain nombre de célébrités, telles que la pop star américaine Shakira et le footballeur anglais David Beckham, sont venus s'exprimer au siège de l'ONU sur l'importance du futur programme.

Parallèlement, dans la soirée de mardi, des images lumineuses expliquant le contenu de chacun des 17 ODD ont été projetées sur les bâtiments du siège, et de courtes vidéos explicatives sur le programme défilent depuis plusieurs jours sur les écrans de télévision dont sont équipés les taxis newyorkais.

Intervention du pape François à la tribune de l'ONU

Parmi les dirigeants mondiaux qui défileront pour s'exprimer au podium de l'Assemblée générale de l'ONU à partir de vendredi matin, l'intervention du Pape François, dont il s'agira de la première visite au siège de l'ONU, est notamment très attendue.

Le Sommet sera également marqué par des spectacles musicaux, avec en vedette Shakira et la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, ainsi que par un appel à l'action en faveur de l'éducation des filles, qui sera lancé par la lauréate du prix Nobel de la paix, Malala Yousafzai.

A bien des égards, en effet, les 17 ODD et leurs 169 cibles ont une portée plus large que les 8 OMD et leurs 21 cibles. Là où ces derniers étaient centrés principalement sur des thématiques sociales, les ODD couvrent l'ensemble des dimensions du développement durable, à savoir la croissance économique, l'intégration sociale et la protection de l'environnement.

Du point de vue géographique, les OMD ciblaient essentiellement les pays en développement, en particulier les plus pauvres, alors que les ODD seront applicables aussi bien aux pays riches qu'aux pays pauvres. Le premier d'entre eux, par exemple, l'ODD N°1, se propose d'éradiquer la pauvreté sous toute ses formes, et non pas seulement l'extrême pauvreté.

Enfin, à l'inverse des OMD, qui avaient été élaborés par un groupe d'experts à huis clos, ce nouveau programme est le résultat d'un processus de négociation qui a impliqué pendant plusieurs années les 193 Etats membres des Nations Unies et la participation de la société civile.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.