Une croissance partagée

11/09/2015
Une croissance partagée

Victoire Dogbé-Tomegah

Depuis le tournant du millénaire, le continent africain a connu une croissance sans précédent. Six des dix économies mondiales affichant le rythme de croissance le plus rapide se trouvent en Afrique. Jusqu’à présent, les économies africaines se sont avérées résistantes aux retombées de la crise financière mondiale et à la baisse des prix des matières premières.

Cependant, les taux de pauvreté et de famine demeurent résolument élevés et les progrès en matière de santé et d’éducation varient beaucoup d’un pays à l’autre. D’importantes différences existent encore entre les pays et au sein de ceux-ci ainsi qu’entre hommes et femmes. Dans beaucoup de domaines, un faible niveau de productivité et d’investissements et une infrastructure insuffisante ou inexistante freinent le progrès économique et le développement. Quant aux marchés du travail, ils créent trop peu d’emplois en dehors du secteur agricole. Le changement climatique et ses effets sur la productivité agricole viennent s’ajouter à ces enjeux.

Les Objectifs de développement durable (ODD) qui doivent être adoptés sous peu, ainsi que l’Agenda 2063 de la Commission de l’Union Africaine et sa Position Africaine Commune offrent à l’Afrique et à la communauté internationale un cadre de référence en matière de coopération pour relever ces défis. Ils apporteront un nouvel élan vers des stratégies de développement innovantes, qui tiennent compte des opportunités et des défis spécifiques au continent et, dans le contexte d’une croissance démographique inédite dans l’histoire, soient axées en particulier sur le développement territorial et la création d’emplois. 

La population africaine devrait doubler d’ici 2050, avec 47 millions de jeunes supplémentaires qui arriveront sur le marché du travail chaque année. Pour s’attaquer au dividende démographique, il s’agira avant tout de mettre en œuvre des politiques territoriales innovantes, permettant de promouvoir un développement territorial équilibré et de profiter au mieux des dynamiques rurales-urbaines émergentes.

Tous ces sujets ont été au cœur du 15e Forum économique international sur l’Afrique qui s’est déroulé le 9 septembre à Berlin.

Investir dans la jeunesse africaine

La conférence était présidée par le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, et le secrétaire général adjoint de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Stephan Kapferer. 

Le Togo était représenté par Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la base.

Mme Dogbé-Tomegah a co-animé avec la Tunisie et la Côte d’Ivoire un panel consacré au développement territorial comme moyen pour l’Afrique de bénéficier d’un dividende démographique.

A cet égard, la ministre a rappelé les résultats obtenus par le Togo en matière de développement à la base. Les autorités ont mis en œuvre un développement harmonieux, équilibré et participatif afin d’apporter des réponses concrètes aux besoins des populations a la base.

L’objectif, a-t-elle souligné, est d’aboutir à une croissance partagée avec, notamment la généralisation du micro-crédit grâce au Fonds national de la finance inclusive (FNFI) créé récemment.

L’autre vecteur de développement repose sur l’agriculture. Le Togo a fait d’importants progrès dans ce domaine. La sécurité alimentaire est une réalité et le pays enregistre même des excédents qui sont mis à disposition de pays en proie à des difficultés.

Victoire Dogbé-Tomegah a invité les participants à investir dans la jeunesse africaine.

Si la ministre s’est félicitée de l’accélération de la croissance, elle a aussi prévenu qu’elle ne permettra pas de vaincre la pauvreté. Il est donc impératif de mutualiser les efforts.

Un appel aux partenaires de l’Afrique, aux jeunes, aux femmes, aux actifs pour renforcer les bases d’un développement durable et participatif.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Un nouveau monde

Tech & Web

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, est l’invitée jeudi des Thursday’s Private Afterwork (TPA), 

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.