Villes de demain

16/11/2017
Villes de demain

Demain commence dès aujourd'hui

ONU-Habitat va accompagner le Togo dans la mise en œuvre d’une véritable politique d’urbanisation. Il y a urgence. La population de Lomé et des grandes villes du pays ne cesse de croitre. 

Concrètement, l’agence onusienne formera des techniciens en urbanisme,  aidera les experts locaux à promouvoir un mouvement spatial équilibré dans les villes et à bien gérer les ordures ménagères.

ONU-Habitat s’engage également à aider le Togo pour mobiliser des fonds auprès des partenaires financiers.

Ces grands axes de collaboration figurent dans un mémorandum d’entente signé mercredi entre Fiatuwo Séssenou, le ministre de l’Urbanisme et Naison Mutizwa-Manziga, directeur régional Afrique de ONU-Habitat.

Cet accord est un symbole fort qui apportera des réponses précises aux questions de développement de nos milieux urbains’, a déclaré le ministre.

Les autorités togolais et l’agence spécialisée des Nations Unies travaillent déjà sur le Nouvel agenda urbain (NAU) qui consiste à concevoir des espaces urbains plus décents, sûrs, résilient face aux changements climatiques, générateurs d’ opportunités d’emploi, et propices à l’essor d’une économie plus écologique. 

Selon les estimations, le taux d’urbanisation se situera à 58% vers 2050 contre 39% en 2014.

Le Togo n’a donc plus le temps de la réflexion, il doit agir dès maintenant.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.