Agboyibor nommé au Board d’Orrick

14/05/2014
Agboyibor nommé au Board d’Orrick

Pascal Agboyibor

L'avocat franco-togolais Pascal Agboyibor, fils de l’ancien Premier ministre, a rejoint le Board mondial du cabinet d’avocats américain Orrick où il  supervisera la stratégie et le développement des différents implantés à travers le monde. 

Agé de 46 ans, originaire de Tabligbo au Togo, il a effectué une partie de ses études en France.

Pascal Agboyibor anime une équipe composée d’avocats spécialisés en droit des sociétés, finance et résolution des litiges issus des différents bureaux d’Orrick et disposant d’une expertise particulière dans le conseil lié à des projets complexes dans les secteurs miniers, de l’énergie, du pétrole, du gaz et des infrastructures. 

Il concentre son activité sur les pays émergents, les pays d’Afrique francophone et anglophone. Il intervient comme conseil juridique et stratégique dans le cadre de projets industriels et d'infrastructure en cours d'élaboration et de développement sur le continent africain. 

Il a débuté sa carrière chez Jeantet Associés, avant de rejoindre Watson, Farley & Williams en 2000, dont les équipes ont intégré Orrick en 2002. 

Orrick regroupe aujourd’hui plus de 1.100 avocats dans 25 bureaux situés aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.