L’heure du retour

29/09/2010
L’heure du retour

De nombreux togolais de la Diaspora rêvent de rentrer au pays. Mais l’absence de débouchés et des rémunérations plus basses qu’en Europe ou en Amérique du Nord freinent leurs ardeurs.
Certains franchissent pourtant le pas. C’est le cas de Joël Agbémelo (photo).

Après avoir passé huit ans au Canada, il est revenu à Lomé pour monter son business dans l’environnement et il vient de créer avec un groupe d'entrepreneurs le Réseau des entrepreneurs et professionnels africains revenus de la diaspora (RENPARD). Objectif : convaincre les cadres et les intellectuels d’apporter leur contribution à la construction d’un Togo nouveau.
Republicoftogo.com : Quelle est la nature de votre démarche ?

Joël Agbémélo : De nombreux compatriotes ont du quitter le pays pour s’installer en Occident où ils ont acquis une expertise qui n’existe pas encore dans notre pays. Ils peuvent être d’une grande utilité ici.
Il faut absolument œuvrer pour le retour. C’est cela notre mission. Servir de pont entre les membres du Réseau et les autorités, d’une part, et de l’autre, entre les membres de la Diaspora qui désirent revenir au pays et les responsables togolais.

Nous comptons également promouvoir les atouts du Togo auprès de nos compatriotes à l’étranger qui hésitent encore à rentrer.
Il est évident que la Diaspora peut contribuer à la relance de notre économie.

Republicoftogo.com : Pensez-vous que Togo soit assez attractif aujourd’hui pour les Togolais de l’étranger ?

Joël Agémélo : La décision du retour n’est jamais facile avec une qualité de vie souvent meilleure à l’extérieur ; c’est évident.

Une fois que l’on prend cette décision courageuse, on finit par créer les conditions de son intégration.

Et justement pour favoriser cette intégration, nous envisageons, en collaboration avec les autorités, la création d’un Conseil national de la Diaspora.

Nous voulons aussi travailler avec d’autres institutions actives dans le domaine de l’emploi et de la formation.

Enfin, nous discutons avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) de ces questions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.