Le combat de Mathias Latta

04/10/2011
Le combat de Mathias Latta

Informatiser les écoles et les lycées, mobiliser la Diaspora et les partenaires privés en faveur des couches les plus défavorisées, initier des projets innovants en direction des populations à la base. Telles sont les ambitions de Mathias Latta (photo), un jeune Togolais résidant en France, qui consacre, depuis 2005, une partie de ses revenus à soutenir de nombreuses initiatives à travers La Nouvelle Synergie des Elites Togolaises (NSET), qu’il a créé avec un groupe d’amis.

Republicoftogo.com : La Diaspora peut-elle vraiment jouer un rôle dans le développement du Togo ?

Mathias Latta : C’est évident. Notre ambition est d'aider nos frères du Togo à éradiquer la misère et à améliorer les conditions de vie des jeunes. Deux secteurs ont été ciblés en priorité : celui de l’éducation et de la santé. C’est primordial. L’Etat fait déjà beaucoup, mais il nous appartient également, nous jeunes de la Diaspora, de jouer notre partition en donnant un coup de main en fonction de nos moyens. Cela s’appelle de la solidarité.

Notre démarche commence à être comprise et soutenue par certains partenaires en Europe.

Republicoftogo.com : Concrètement comment menez-vous vos actions sur le terrain ?

Mathias Latta : Il s’agit généralement de dons. Samedi dernier, nous étions dans la région des Plateaux où nous avons offert des fournitures scolaires au lycée de Datcha. En début d'année, nous avons organisé un raid humanitaire qui nous a permis de sillonner plus de 50 localités et d'apporter une assistance directe à la population.

Notre association s’est engagée à informatiser certains lycées du Togo et à installer des connexions Internet ; on travaille aussi sur un projet de bourses d’études.

Je voudrais saisir l'occasion qui m’est donnée pour lancer un appel à mes compatriotes de la Diaspora et aux partenaires pour nous aider à poursuivre et à amplifier ces actions.

Notre stratégie s’inscrit dans la politique de développement menée par le président Faure Gnassingbé. Il fait beaucoup pour la jeunesse et ça nous plaît car c’est exactement notre credo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.