Les Togolais de Cork

24/07/2009
Les Togolais de Cork

Estimée à plus de deux millions de personnes, la diaspora togolaise est présente sur tous les continents avec une prédilection pour l'Europe (France, Allemagne, Belgique) et l'Amérique du nord. Selon des estimations, plus d'un millier de Togolais vivent en Irlande dont 400 à Cork, la deuxième ville du pays, à 5.200 km de Lomé.

Eloi Vianou est arrivé sur l'ïle en 2002. Il est originaire de Glidji, proche d Anécho. Couturier de formation, il a changé radicalement de voie en devenant collaborateur de la société Derichebourg, qui assiste les avions de lignes à l'aéroport de Cork pour les pleins de carburant, le nettoyage, les plans de vol ou le catering.  

Eloi s'est parfaitement intégré à la vie locale et parle l'anglais avec l'accent Irlandais.

 

Les Togolais ne sont pas les seuls ouest-africains à vivre dans cette ville. On y trouve également des Ivoiriens, des Congolais et des Soudanais.

Les Togolais d'Irlande même ont créé une association destinée à lever des fonds qui servent à des actions humanitaires au Togo.

 

 

En photo :  Eloi Vianou (à gauche) et Tarek Boustani, pilote d'un Boeing 737 de l'aéropostale française (Europe AirPost) lors d'une escale à l'aéroport de Cork

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.