Transfert de connaissance

01/10/2011
Transfert de connaissance

La 3e conférence annuelle de la World Togolese Foundation (WTGF) se tiendra du 14 au 15 octobre à Denver (Colorado) avec comme thème : 

« Education et transfert de connaissances dans les régions rurales du Togo ». 

« Ce rendez-vous est une opportunité pour la diaspora togolaise d'éveiller les consciences sur l'état de l'éducation et de ses infrastructures dans les régions rurales au Togo, d’explorer des solutions actuelles et d’élaborer un plan d'action afin de mieux servir ces communautés incontestablement dépossédées, avec la contribution de beaucoup d'éducateurs, experts et autres bonnes volontés », souligne un communiqué de la WTGF.

Les participants examineront, notamment, la mise au point d’un programme de bourses d’études financées par la Fondation au profit des jeunes filles togolaises du cours primaire au lycée.

Le WTGF entend faire converger les énergies et les bonnes volontés dans la diaspora togolaise afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des communautés au Togo à travers des projets de développement.

Le volet culturel de la conférence sera assuré par des chanteurs et des groupes togolais dont Eunice Mawussi et The Seeds.

Le site de la Fondation

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.