8.700 soldats pour anéantir les islamistes

07/02/2015
8.700 soldats pour anéantir les islamistes

Les islamistes menacent le Nigeria, le Cameroun, le Niger et le Tchad

Fin janvier à Accra, les présidents du Togo et du Ghana avaient plaidé en faveur de la création d’une force militaire inter-régionale, Cédéao-Ceeac afin de lutter contre les islamistes de Boko Haram. Une proposition avalisée lors du récent sommet de l’Union africaine.

Cinq pays africains formeront la force multinationale, selon le communiqué final samedi de la réunion des experts à Yaoundé sur les modalités de mise en place de la force.

Les représentants du Bénin, du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad ont fait des annonces de contributions qui ont totalisé 8.700 personnels militaires, de police et civils, selon le texte. 

Un groupe restreint travaillera dans les jours qui viennent sur les détails de l'apport de chaque Etat et élaborera le budget initial de la Force.

Le concept d'opération de la Force sera ensuite transmis au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine pour approbation et transmission au Conseil de sécurité des Nations Unies, précise le texte. 

Les experts ont également élaboré les documents définissant les contours de la force africaine et ses missions qui sont notamment de créer une environnement sûr et sécurisé dans les régions affectées par les activités de Boko Haram et d'autres groupes terroristes. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.