8.700 soldats pour anéantir les islamistes

07/02/2015
8.700 soldats pour anéantir les islamistes

Les islamistes menacent le Nigeria, le Cameroun, le Niger et le Tchad

Fin janvier à Accra, les présidents du Togo et du Ghana avaient plaidé en faveur de la création d’une force militaire inter-régionale, Cédéao-Ceeac afin de lutter contre les islamistes de Boko Haram. Une proposition avalisée lors du récent sommet de l’Union africaine.

Cinq pays africains formeront la force multinationale, selon le communiqué final samedi de la réunion des experts à Yaoundé sur les modalités de mise en place de la force.

Les représentants du Bénin, du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad ont fait des annonces de contributions qui ont totalisé 8.700 personnels militaires, de police et civils, selon le texte. 

Un groupe restreint travaillera dans les jours qui viennent sur les détails de l'apport de chaque Etat et élaborera le budget initial de la Force.

Le concept d'opération de la Force sera ensuite transmis au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine pour approbation et transmission au Conseil de sécurité des Nations Unies, précise le texte. 

Les experts ont également élaboré les documents définissant les contours de la force africaine et ses missions qui sont notamment de créer une environnement sûr et sécurisé dans les régions affectées par les activités de Boko Haram et d'autres groupes terroristes. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.