A Malabo, l’Afrique cherche de nouveaux partenaires

23/02/2013
A Malabo, l’Afrique cherche de nouveaux partenaires

Le IIIe sommet Amérique du Sud - Afrique (ASA) s’est achevé vendredi à Malabo (Guinée Equatoriale). Plusieurs chefs d’Etat étaient présents dont Dilma Rousseff (Brésil), Evo Morales (Bolivie), Ali Bongo (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo), Thomas Boni-Yayi (Bénin) ou Goodluck Jonathan (Nigeria). Le Togo était représenté par une délégation du ministère des Affaires étrangères.

Lors des travaux, il a été décidé d’élargir l’organisation aux pays de l'Amérique centrale et des Caraïbes ; une proposition faite par le président de Guinée Equatoriale

« La mise en œuvre et la consolidation des liens commerciaux, par le biais des investissements directs et de la création de fonds sociaux pour le tourisme, l'éducation, les sciences et les technologies, etc. constituent la priorité de la coopération pour le développement. Toutes ces actions ne peuvent avoir de succès que par la libération du commerce entre les deux régions, avec le soutien des accords de protection réciproque », a souligné Evo Morales (photo).

Les échanges Afrique-Amérique du Sud sont pour le moment limités au seul Brésil, puissance émergente et unique pays de la région à disposer d’une politique de coopération digne de ce nom.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prochaine conférence de Louis-Jean Calvet

Culture

Le Togo célèbre cette année le mois de la Francophonie au travers de nombreuses manifestations qui se dérouleront du 2 au 31 mars. 

Détente sur le front social

Social

La Coordination des Centrales syndicales du Togo (CCST) a décidé mercredi de suspendre son préavis de grève.

Voir au-delà de 2015

Développement

Depuis 2000, les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont servi de cadre partagé pour l’action et la coopération au développement à l’échelle mondiale.

Le gouvernement et les syndicats sont parvenus à un accord

Social

Le gouvernement et les syndicats sont parvenus vendredi à trouver un accord lors de discussions dirigées par le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu.