Aide alimentaire : le Japon décaisse près de 3 milliards

20/12/2011
Aide alimentaire : le Japon décaisse près de 3 milliards

Le Japon a offert mardi au Togo près de trois milliards de Fcfa dans le cadre de l’aide alimentaire.

Lors de son intervention, le ministre des Affaires étrangères , Elliott Ohin (photo), a remercié les autorités japonaises et rappelé que  2011 avait été une année faste pour la coopération bilatérale - malgré le tremblement de terre - avec la visite du président Faure Gnassingbé à Tokyo au mois de juin et la venue à Lomé de plusieurs délégations officielles japonaises, dont celles de la JICA, l’Agence de coopération internationale.

Notons enfin que le Japon a effacé cette année la totalité de la dette togolaise estimée à 50 milliards de Fcfa.

Le ministre de l’Agriculture, Kossi Messan Ewovor, assistait à la cérémonie de signature.

Voici le discours du ministre togolais des Affaires étrangères

Monsieur le Ministre de l’Agriculture, 

Monsieur le Conseiller de l’Ambassade du Japon

Mesdames et Messieurs 

La présente cérémonie de signature de notes échangées entre l’Ambassade du  Japon et le Gouvernement togolais m’offre  une fois encore l’occasion de réitérer, au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, du Gouvernement et du peuple togolais, ma profonde gratitude aux plus Hautes Autorités japonaises  pour cette nouvelle assistance en faveur du Togo.

En effet, cette signature portant sur un don de quatre cent vingt millions de Yen japonais (¥ 420.000.000)  dans le cadre de l’aide alimentaire,  soit environ deux milliards six cent trente trois millions (2.633.000.000)  de francs CFA, au titre de la coopération économique japonaise dans le cadre de la mise en œuvre du projet KR 2011 en faveur du Togo  vient clore une année 2011 particulièrement riche en événements heureux pour le Togo dans  le réchauffement de sa coopération avec le Japon, inaugurant ainsi une nouvelle ère de coopération plus  porteuse d’avenir pour le peuple togolais.

Cette cérémonie, hautement salutaire, vient confirmer à suffisance, la ferme volonté du Gouvernement japonais de soutenir le Gouvernement togolais dans ses efforts permanents pour assurer le bien-être des populations.

Cet accord de don,  destiné à  l’achat des produits et des services nécessaires pour la mise en œuvre du Projet,  permettra non seulement de résoudre les problèmes alimentaires par l’amélioration de   l’équilibre nutritionnel et le renforcement de la sécurité alimentaire mais également, à long terme, de réduire la pauvreté à travers le financement des projets sociaux et économiques par le fonds de contrepartie, condition sine qua non du développement durable.

Je voudrais d’ores et déjà vous rassurer, au nom du Gouvernement,  que ces denrées, une fois disponibles, seront équitablement reparties sur l’ensemble du Territoire afin de contribuer effectivement à la sécurité alimentaire,  à la stabilisation et au développement de l’économie sans oublier la prise en  compte des questions environnementales et sociales dans la mise en œuvre du Projet.

L’année 2011, disais-je, s’achève par cette  cérémonie de signature de l’Accord de don et de notes échangées qui vient clore la longue  série d’évènements et de faits majeurs qui ont donné une impulsion nouvelle à la coopération avec le Japon.

Le plus important de ces évènements est la visite historique du Président de la République au Japon en mars dernier qui a véritablement relancé notre coopération  en  lui imprimant un nouveau rythme et une nouvelle orientation.

A la suite de cette visite, des résultats ont été remarquables sinon spectaculaires, preuve irréfutable  de la marque de confiance qu’inspire aux Autorités japonaises le Gouvernement togolais dans sa volonté de faire du Togo un pays émergent. 

Pour atteindre ce noble  objectif, le Togo  a besoin de l’expertise japonaise dans les domaines identifiés comme prioritaires par le Président de la République en tant que  porteurs de croissance et de réduction de la pauvreté notamment, les infrastructures, l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’eau et l’hydraulique, l’enseignement et la formation professionnelle, la communication, la santé etc.

Par la volonté politique impulsée par nos plus Hautes Autorités, notre  coopération est devenue dynamique, plus agissante et mutuellement avantageuse.

J’en veux  pour preuve le ballet diplomatique qui a suivi la visite du Chef de l’Etat au Japon avec trois missions successives de la l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), une mission de l’Ambassade du Japon et surtout la visite remarquée de Son Excellence Monsieur  Tétsuro YANO, ancien Vice-Ministre des Affaires Etrangères, dans notre pays pour traduire dans les faits ce renouveau dans les relations entre nos deux pays.

D’ailleurs, ce don qui s’inscrit dans la droite ligne de la politique du Gouvernement japonais  d’aider les pays africains et en particulier le Togo à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), vient compléter la longue liste des actions  qu’il a déjà entreprises au Togo, actions au nombre desquelles figurent notamment :

- l’extension du projet de cartographie  numérique à l’ensemble du territoire national dont l’Accord d’extension a été signé le 14 septembre 2011. Ce  projet, unique en Afrique qui sera accompagné d’un transfert de technologie en faveur du Togo, est vital pour recueillir les informations nécessaires à l’actualisation des données géographiques relatives au territoire avec des méthodes techniques plus modernes et assez précises. 

Initialement prévu pour couvrir les régions maritimes et des Plateaux, le Gouvernement Japonais a accepté, malgré les difficultés liées à la crise économique et financière internationale,  de l’étendre à l’ensemble du territoire national. 

- la  mission de collecte de données sur le corridor logistique du Togo envoyée par le Japon pour une étude de terrain en vue d’évaluer l’état de ce corridor stratégique et  vitale  en tant que moteur de croissance économique et pour l’intégration régionale et sous régionale afin de contribuer, aux côtés du Gouvernement, à l’effort de réhabilitation des infrastructures dans notre pays.

En effet, depuis plus de 15 ans, du fait de la longue crise sociopolitique et de la rupture de la coopération, notre pays a perdu l’essentiel de ses infrastructures  tant routières que ferroviaires. Or, il n’est de secret pour personne que la route du développement passe par le développement de la route.

Voilà pourquoi, le Togo a hautement apprécié l’arrivée de cette mission  pour la réhabilitation de ce corridor stratégique à la diversification de l'économie et l'amélioration des conditions de vie de la population, la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, le développement économique et  la croissance harmonieuse de nos Etats. L’impact positif qu'aura l'aménagement de ce corridor et des infrastructures connexes dans la gestion du territoire et le développement au niveau de sa zone d'influence est indéniable.

- l’affectation prochaine d’un expert japonais en qualité d’assistant technique, première étape vers l’ouverture d’un Bureau de la JICA à Lomé avec pour missions principales d’aider le Togo à élaborer les projets de développement, d’assister les  Ministères dans l’élaboration des requêtes à soumettre aux partenaires  et d’apporter l’expertise nécessaire dans la coordination de la coopération. 

Mon pays attache une importance particulière à l’envoi de cet Expert pour renforcer les compétences nécessaires en vue de rendre notre  coopération  plus  efficace et efficiente ;

-  la mise en place  très prochaine du cadre de consultations biennales avec le Japon pour  passer périodiquement en revue les accords et projets existants entre nos deux pays afin de rendre notre coopération plus efficace.

-le financement du Programme de lutte contre les changements climatiques d’un montant de 3.040.000.000 de francs CFA ;

- l’exécution du "Projet d’aménagement des infrastructures scolaires" dans trois villages de la Préfecture de Dayes d’un montant de 36.455.702 francs CFA

- le financement du programme d’appui  à un environnement favorable aux enfants à travers la participation communautaire dans les Régions des Savanes, de la Kara et Maritime d’un montant de 1.800.000.000 franc CFA ;

-l’approbation récente par le Gouvernement japonais du financement du projet d’eau potable dans les Régions Maritimes et des Savanes pour un montant conséquent de huit cent quatre vingt dix neuf millions de yen soit environ cinq milliards (5.000.000.000) de francs CFA ;

Je voudrais donc, fort de cette présence permanente à nos côtés, réitérer, au nom du Président de la République  Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, du Gouvernement et du peuple togolais, notre reconnaissance aux Autorités japonaises pour ces actions de développement qu’elles consentent au profit de notre pays. Le Togo sait toujours pouvoir compter sur le Japon dans la consolidation et la diversification de sa politique de développement.

Je demeure confiant que l’année 2012 qui pointe à l’horizon ouvrira de nouvelles perspectives et sera également une année qui consolidera davantage la coopération entre le Japon et le Togo dans l’intérêt bien compris de nos deux peuples.

Monsieur le Conseiller,

Pour terminer mes propos, je voudrais vous prier de bien vouloir, au nom du Président de la République et à mon nom propre,  transmettre aux plus Hautes Autorités de votre pays les meilleurs vœux de santé, de prospérité  et de bonheur et également les plus sincères remerciements du Gouvernement et du peuple togolais pour leur précieuse contribution aux efforts de  développement économique et social du Togo.

Vive l’amitié entre les peuples japonais et togolais, 

Vive la coopération entre nos deux pays,

Je vous remercie. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.