Alchimie diplomatique à New York

10/09/2013
Alchimie diplomatique à New York

La proposition russe visant à placer l'arsenal chimique de la Syrie sous contrôle international pour écarter la menace de frappes se concrétisait mardi et la France a annoncé la présentation d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU. Le texte sera examiné dans la journée par les 15 membres, y compris le Togo qui siège au Conseil en qualité de membre non-permanent.

La proposition, présentée à l'issue d'une rencontre à Moscou entre M. Lavrov et son homologue syrien, prévoit de placer sous contrôle international le stock d'armes syrien, et ensuite de le détruire.

La Russie espère que cette proposition permettra d'éviter d'éventuelles frappes américaines contre le régime de Damas.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé que la France proposerait  au Conseil de sécurité un projet de résolution prévoyant le "contrôle et le démantèlement" des armes chimiques syriennes. Ce projet autorise le recours à la force en cas de manquement aux obligations, une option à laquelle la Russie, qui a un droit de veto, s'oppose en général, étant contre toute ingérence.

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a aussi annoncé le soutien de l'organisation à cette initiative.

La Chine, farouchement opposée à toute intervention militaire extérieure en Syrie, a appuyé l'initiative de Moscou, de même que l'Iran, autre soutien du régime de Damas.

Le secrétaire d'Etat John Kerry avait évoqué la "restitution" par Damas de son stock d'armes chimiques à la communauté internationale comme une condition possible du renoncement à des frappes.

Photo : Kodjo Menan, le représentant du Togo au Conseil de sécurité 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.