Allusions malveillantes

12/07/2011
Allusions malveillantes

Face aux critiques de certains journaux, et en particulier du quotidien Liberté, qui accusait l’ambassadeur des Etats-Unis au Togo d’avoir prononcé un discours « rédigé par un espion du pouvoir", lors de la fête de l’indépendance, l’ambassade des Etats-Unis à Lomé a publié mardi une mise au point dans laquelle elle dénonce ces affirmations.

« La politique américaine vis-à-vis du Togo n’est pas dictée par le bon vouloir des employés togolais de l’ambassade mais relève exclusivement du seul et unique ressort du Département d’Etat à Washington D.C. », peut-on lire dans le communiqué.  

Le quotidien Liberté est malheureusement coutumier de ce genre de pratiques bien éloignées de la déontologie. C’est son douteux fonds de commerce. 

 

 Voici la réaction de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo 

L’ambassadeur et le personnel de l’Ambassade des Etats-Unis ont été profondément choqués par le ton d’un article publié dans le No 1006 du mardi 12 juillet 2011 du journal privé Liberté. Cet article se révèle plein de fausses allégations et d’allusions absolument malveillantes et non fondées. Cet 

article n’est que la suite d’une spéculation sans vérification déjà véhiculée dans divers autres articles de presse écrite et de programmes radio. L’allocution prononcée le 6 juillet 2011 par l’Ambassadeur Hawkins lors de la célébration du 235e anniversaire de l’indépendance des Etats-Unis a été rédigée par les seuls soins de l’ambassadeur et de l’attaché politique de l’ambassade. L’ambassadeur estime qu’elle a passé suffisamment de temps durant ses trois années 

de mandat au Togo à rencontrer tous les acteurs politiques, économiques et sociaux du pays pour en parler. 

Les employés de l’ambassade ne sont ni recrutés ni licenciés sur la base de leur appartenance politique. La politique américaine vis-à-vis du Togo n’est pas dictée par le bon vouloir des employés togolais de l’ambassade mais relève exclusivement du seul et unique ressort du Département d’Etat à Washington D.C.  

L’Ambassade des Etats-Unis reste fortement attachée à la liberté de la presse mais elle encourage la presse à respecter les codes déontologiques de la profession de journaliste qui recommande une vérification accrue des faits avant toute publication.  

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Juste récompense

Culture

Lidi Bessi-Kama, médecin militaire et du sport a été récompensée par l’association des femmes leaders mondiales de Monaco.

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.