Appui renouvelé de la Chine

21/06/2014
Appui renouvelé de la Chine

Le vice-ministre chinois des Affaires Etrangères en charge de l’Afrique, Zhang Ming, a achevé samedi une visite de 24h au Togo. Avant son départ, il a été reçu par le président Faure Gnassingbé. L’occasion de souligner ‘les relations de coopération fructueuses qui lient la Chine et le Togo’.

L’officiel chinois s’est également entretenu avec le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, avant une séance de travail entre les deux délégations.

Selon le communiqué publié à l’issue de la visite, Beijing et Lomé ont ont convenu d’accorder mutuellement l’exemption de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service.

A la demande des autorités togolaises, la Chine va offrir et construire un centre de documentation et d’informatique d’un montant de 47 millions de FCfa dans l’enceinte du ministère des Affaires étrangères.

Les deux parties ont également passé en revue les questions d’actualités internationales d’intérêt commun aux deux pays, notamment les questions de paix et de sécurité dans la sous-région particulièrement la piraterie maritime et le terrorisme. 

Enfin, une invitation a été adressée au chef de l’Etat pour qu’il effectue une visite officielle en Chine dont la date reste à préciser. Faure Gnassingbé s’était rendu à Beijing juste après son élection en 2005, puis à Shanghai à l’occasion de l’exposition universelle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.