Après le Togo, la Côte d'Ivoire

04/03/2007
Après le Togo, la Côte d'Ivoire

Le président du Burkina Faso et de la Cedeao peut être satisfait. En quelques mois, Blaise Compaoré est parvenu à faire signer deux accords permettant d'entrevoir une issue politique heureuse dans deux pays d'Afrique de l'Ouest. Au Togo d'abord. En août dernier, opposition et majorité ont conclu un pacte qui a abouti à la formation d'un gouvernement d'union nationale et à l'organisation d'élections législatives. Une première dans un pays qui, depuis 15 ans, n'avait connu qu'une succession de crises.

En Côte d'Ivoire ensuite. Dimanche, le président Laurent Gbagbo et l'ex-chef rebelle Guillaume Soro ont signé un accord qui, logiquement, devrait mettre un terme à l'instabilité que connaît ce pays depuis 2002.Un accord négocié entre Africains et qui met sur la touche l'Onu et la France.

Togo, Côte d'Ivoire, et toujours un même médiateur, Blaise Compaoré.

De fait, le patron du Burkina Faso prend une certaine consistance diplomatique sur le continent.

En photo : samedi à Ouaga, les négociateurs ivoiriens, Désiré Tagro pour le président Gbagbo (à droite) et Louis Dakourey-Tabley, représentant des Forces Nouvelles

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.