Après le Togo, la Côte d'Ivoire

04/03/2007
Après le Togo, la Côte d'Ivoire

Le président du Burkina Faso et de la Cedeao peut être satisfait. En quelques mois, Blaise Compaoré est parvenu à faire signer deux accords permettant d'entrevoir une issue politique heureuse dans deux pays d'Afrique de l'Ouest. Au Togo d'abord. En août dernier, opposition et majorité ont conclu un pacte qui a abouti à la formation d'un gouvernement d'union nationale et à l'organisation d'élections législatives. Une première dans un pays qui, depuis 15 ans, n'avait connu qu'une succession de crises.

En Côte d'Ivoire ensuite. Dimanche, le président Laurent Gbagbo et l'ex-chef rebelle Guillaume Soro ont signé un accord qui, logiquement, devrait mettre un terme à l'instabilité que connaît ce pays depuis 2002.Un accord négocié entre Africains et qui met sur la touche l'Onu et la France.

Togo, Côte d'Ivoire, et toujours un même médiateur, Blaise Compaoré.

De fait, le patron du Burkina Faso prend une certaine consistance diplomatique sur le continent.

En photo : samedi à Ouaga, les négociateurs ivoiriens, Désiré Tagro pour le président Gbagbo (à droite) et Louis Dakourey-Tabley, représentant des Forces Nouvelles

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.