Arrivée de Faure à Addis

28/01/2011
Arrivée de Faure à Addis

Le président Faure Gnassingbé est arrivé vendredi soir à Addis Abeba pour participer au XVIe sommet de l’Union africaine. Il a été accueilli à l’aéroport par les officiels éthiopiens, le ministre des Affaires étrangères Elliott Ohin et des membres de la diaspora togolaise.
Les travaux se dérouleront dimanche et lundi. L’organisation panafricaine se penchera sur deux dossiers brûlants, ceux de la Côte d’Ivoire et de l’Egypte en proie à une vive contestation depuis plusieurs jours.
L'Union africaine (UA) est "préoccupée" par les manifestations violentes et la situation politique en Egypte, a déclaré samedi le président de la Commission de l'organisation continentale Jean-Ping.
Concernant la Côte d’Ivoire, l’UA souhaite mettre en place un panel de chefs d’Etat chargé de trouver une solution négociée à la crise. Une évolution par rapport à la position initiale de l’Union qui exigeait le départ immédiat de Laurent Gbagbo.
Faure Gnassingbé est directement concerné par la question ivoirienne puisqu’il préside l’Union économique et monétaire ouest-africaine dont dépend la Banque centrale ; l’un des enjeux majeurs dans le contrôle effectif du pouvoir entre Alassane Ouattara, reconnu par la communauté internationale et l’Onu, et le régime Gbagbo.

En photo : le président Faure Gnassingbé à son arrivée à l'aéroport d'Addis Abeba vendredi soir

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.