Assarid Imbarcaouane : « Le problème, c’est la Libye »

24/11/2011
Assarid Imbarcaouane : « Le problème, c’est la Libye »

L’Assemblée parlementaire ACP-UE qui s’est achevée mercredi soir Togo a adopté une série de résolutions dont l’une porte sur les implications du Printemps arabe dans la région sub-saharienne.

Sur ce point particulier, Le Parlement européen a interrogé Assarid Ag Imbarcaouane (photo). Il est le coprésident de l’Assemblée, mais également Malien, dont directement concerné par l’instabilité au Sahel.

Parlement européen : Les évènements en Libye ont fait naître certaines craintes de déstabilisation de la région subsaharienne. Comment jugez-vous le Printemps arabe ?

 Assarid Ag Imbarcaouane : Ce n'est pas le Printemps arabe, ce n'est pas ce qui se passe en Tunisie et en Egypte qui pose problème. C'est ce qui se passe en Libye avec l'intervention de l'OTAN.

 Au Mali, nous avons beaucoup de citoyens qui ont la double nationalité libyo-malienne. Suite à la guerre, et parce qu'ils ont été traités de "mercenaires" par les responsables du Conseil national de transition libyen, ils sont revenus dans les régions du Nord du Mali avec armes et bagages.

 Ils ont beaucoup de véhicules, beaucoup d'armes et nous sommes en train de négocier avec eux pour voir comment ils pourront être réinsérés dans la société malienne.

 Il y a des inquiétudes car ce sont des jeunes gens qui ne connaissent que les métiers des armes. Nous devons donc envisager des solutions allant dans le sens d'une intégration

Nous pensons que l'Europe, le moment venu, nous aidera à faire face à la situation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.