Au mauvais endroit, au mauvais moment

27/05/2011
Au mauvais endroit, au mauvais moment

Que sont devenus les quatre étrangers, dont deux Français, enlevés en avril durant la crise post-électorale en Côte-d’Ivoire
dans un hôtel d’Abidjan par un commando armé ? Question posée vendredi par le quotidien français Libération qui a mené l’enquête.
De source proche du dossier, on indique que les chances de les retrouver vivants sont quasi nulles. Mais l’enquête, menée sur place par la juge d’instruction Patricia Simon dans le cadre d’une procédure ouverte en France pour «enlèvement, séquestration et vol», le 22 avril, progresse. Elle ne laisse plus aucun doute sur l’implication des forces pro-Gbagbo.
Parmi les personnes enlevées se trouve Stéphane Franz Di Rippel, l’ancien directeur de l’hôtel « Mercure Sarakawa » de Lomé au Togo qui avait été nommé à la tête du Novotel d’Abidjan fin décembre 2010.

Lire l’article dans Libération (payant)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.