Ayéva fait le point sur la coopération Chine-Afrique

06/11/2007
Ayéva fait le point sur la coopération Chine-Afrique

Les mesures annoncées en novembre 2006 par le président chinois Hu Jintao lors du Forum de coopération Chine-Afrique à Beijing en 2006 connaissent toutes un début d'exécution, a affirmé lundi le ministre des Affaires étrangères du Togo, Zarifou Ayéva, dans une interview à l'agence officielle Xinhua. "Les mesures annoncées par le président Hu Jintao connaissent toutes, à des degrés divers et selon les pays, un début d'exécution", a-t-il dit, notant avec "satisfaction" des progrès importants en ce sens.

M. Ayéva a cité notamment des annulations et allègements de dettes, des prêts préférentiels, l'autorisation d'entrée en Chine sans droits de douanes de produits originaires des pays africains et des mesures incitatives devant permettre aux opérateurs économiques chinois d'investir en Afrique."L'instauration des consultations Chine-Afrique dans le cadre des sessions de l'Assemblée générale des Nations Unies constitue aussi, à notre avis, un bon cadre de suivi du Forum de coopérationChine-Afrique", a ajouté le ministre.

Il a relevé que l'instauration et le développement du nouveau partenariat stratégique sino-africain constituent un choix stratégique majeur fait par la Chine et l'Afrique en ce début du 21e siècle.

Le ministre Ayéva a indiqué que pour promouvoir ce partenariat,il s'agira prioritairement de traduire dans les faits les huit mesures annoncées par le gouvernement chinois au cours du sommet de Beijing.

Il a souligné que ces mesures renforceraient la coopération sino-africaine "pragmatique et redynamisée" et soutiendraient le développement accéléré de l'Afrique.

M. Ayéva a par ailleurs indiqué que face à la situation internationale en profonde mutation, la Chine et l'Afrique devraient renforcer la confiance réciproque sur le plan politique, élargir la coopération et partager les acquis du développement.

Les deux partenaires devront également renforcer et intensifier les échanges intellectuels, défendre ensemble les droits et intérêts légitimes des pays en développement, et enfin continuer le renforcement de l'édification institutionnelle nécessaire à cette  nouvelle forme de coopération, a-t-il conclu.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.