Benoît Degla : « Il est temps de rentrer au bercail »

09/05/2012
Benoît Degla : « Il est temps de rentrer au bercail »

Le ministre de l’Intérieur du Bénin, Benoît Degla (photo), a demandé mercredi aux réfugiés togolais de rentrer dans leur pays.«La situation aujourd’hui au Togo n’est plus la même qu’en 2005. Ils peuvent retourner chez eux », a-t-il déclaré à la télévision.

Mardi, plusieurs centaines de Togolais avaient manifesté devant les bureaux des Nations Unies à Cotonou pour demander au Haut commissariat aux réfugiés de leur trouver une nouvelle terre d’asile.

La plupart de ces personnes vivent dans le camp d’Agamé (100km de Cotonou) et se plaignent de l’absence de sécurité.

« A l’avenir, nous ne devons plus tolérer ces protestations. Dès lors qu’ils vivent dans notre pays, ils doivent en accepter les règles et les respecter », a déclaré le ministre.

A la suite des élections présidentielles de 2005, plusieurs milliers de Togolais avaient fui vers les pays voisins, notamment au Ghana et au Bénin. La majorité est rentrée depuis plusieurs années et vivent tout à fait normalement, mais une poignée d’irréductibles ne veut pas quitter Agamé dans l’espoir d’obtenir l’asile dans un pays européen.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.