Boîtes à outils sur la sécurité maritime

07/12/2015
Boîtes à outils sur la sécurité maritime

Le Golfe de Guinée est le nouveau centre de gravité de la piraterie en Afrique

Le Togo organisera en 2016, en partenariat avec l’Union africaine, un sommet sur la sécurité maritime et le développement en Afrique.

A cette occasion, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a lancé lundi un outil didactique consacré aux grands enjeux de la conférence et à ses thématiques : piraterie maritime, trafics d’armes et de drogue, pêche illégale et pollution des océans.

Le volet migration, ajouté récemment par les organisateurs, prend en compte les développements de ces derniers mois.

Un support destiné avant tout à une communauté de professionnels : diplomates, experts, fonctionnaires internationaux, chercheurs, ….

Il fonctionne comme boîte à outils de la sécurité maritime.

Le Golfe de Guinée, nouveau centre de gravité de la piraterie en Afrique, peine à se mettre en ordre de bataille face à ce fléau. L’ambition du sommet de Lomé est de parvenir à un projet de charte et à une mobilisation internationale.

Pour le président togolais Faure Gnassingbé, il importe que l’Afrique se donne les moyens nécessaires pour enrayer les actes criminels en mer et s’investisse dans la réalisation de la vision 2063 de l’Union Africaine pour l’Afrique.

Accéder

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.