Booster la coopération entre le Togo et l’Italie

18/06/2013
Booster la coopération entre le Togo et l’Italie

L’ambition de l’Italie est de resserrer ses relations avec l’Afrique et, notamment, avec le Togo. C’est, en substance, ce qu’a déclaré mardi après-midi à Rome le vice-ministre italien des Affaires étrangères, en charge de l’Afrique, Lapo Pistelli en recevant le président Faure Gnassingbé.

Les deux hommes ont fait un tour d’horizon de la situation politique au Togo, parlé des réformes engagés depuis 2005 et examiné les moyens de renforcer la coopération dans les secteurs de l’agriculture et de la santé. Le chef de l’Etat a exprimé le souhait que les entreprises italiennes commencent à s’intéresser au marché togolais qui bénéficie d’une situation exceptionnelle comme tête de pont vers les pays de l’Hinterland.

Sur les questions diplomatiques, MM. Gnassingbé et Pistelli ont parlé du Mali et des foyers de tension qui persistent dans de nombreux pays africains. Ils ont aussi discuté de la Syrie et de l’Iran, deux dossiers récurrents au Conseil de sécurité de l’ONU dont le Togo est membre non-permanent.

Le chef de l’Etat avait reçu dimanche à son hôtel romain Mario Giro, le secrétaire d’Etat italien aux Affaires étrangères  et l’un des principaux responsables de la Communauté de Sant’Egidio.

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.